Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

mardi 16 octobre 2018

Graminées and co

Enfin, l'été est terminé ! Le vent d'autan, apporte une légère brise et fait virevolter les épis en tout genre. Miscanthus sinensis 'Morning light' et Nassella tenuissima ont eu droit à une petite coupe, ils devenaient trop grands.
Pennisetum setaceum rubrum, que je conserve d'une année sur l'autre, hiverne sous ma verrière. Je le replante chaque printemps. En ce début d'automne, ses goupillons brun chaud font écho au caramel du Carex buchananii
Mes Chamaerops vulcano et Chamaerops humilis bonzaï sont les champions de la résistance. Que serait un jardin du sud sans palmiers ? Ils sont beaux 12 mois sur 12.
Lavandula intermedia 'Grosso' et Gaura lindheimeri alba font danser leurs fleurettes tout contre Festuca glauca, dans une harmonie de gris et de mauve. 
Quant aux buis, ils ont eu plus à redouter le soleil que la pyrale. Je n'ai traité au Bacillus thuringiensis qu'une seule fois, au printemps, comme l'an dernier. Preuve en est que la lutte est gagnée.

Verbena bonariensis se dandine nonchalamment au dessus de Calamintha nepeta. Abeilles et bourdons leur ont beaucoup rendu visite cet été.

La pluie a boosté les plantes à fleurs et la pelouse reprend son look de moquette verte. Le geranium Rozanne est toujours pimpant.



Lorsqu'il s'agit de fleurir sans interruption, le rosier The Fairy reste incontournable. Ce joli polyantha apporte une petite note de douceur dans ce monde... échevelé.... 

Post-scriptum :

Toutes ces images, c'était AVANT !
Avant que des trombes d'eau ne s'abattent sur le jardin pendant 48 heures non stop.
Comme vous le savez sans doute, le Languedoc a été victime de pluies torrentielles ce week-end.
Ma ville n'a pas été sinistrée et la terre a ses réserves d'eau pour tout l'automne mais j'ai une pensée pour Carcassonne et sa région qui a vécu un déluge meurtrier.

13 commentaires:

  1. Ainsi tu as attrapé le virus graminée Alix, il est vrai que dans ton Sud elles doivent s'y sentir bien. Que de scènes fraiches et charmantes tu nous proposes là avec ces tons mauves et bleutés d'une exquise douceur. Lavandes et gauras s'en donnent à cœur joie, j'avoue que j'aime de plus en plus ces dernières mais ne me suis pas lancée dans la plantation de graminées en raison du risque pour les chiens d'attraper des épillets. Bonne semaine Alix en espérant que toute cette belle région en ait terminé avec les intempéries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la collectionnite m'a gagnée ! Quand je mets le nez dans une famille de plantes, j'ai toujours envie d'en tester de nouvelles. J'ai laissé tomber la collection de géraniums vivaces pour maintenant m'intéresser aux graminées plus adaptées au climat d'ici. On arrive de temps en temps à trouver quelques petits trésors en jardinerie, même si le choix reste limité.
      Bises, belle journée à toi.

      Supprimer
  2. Toi aussi tu as plongé dans les graminées, avec leur côté aérien et cette façon qu'elles ont de secouer la tête lorsque le vent souffle je les trouvent sublimes
    Tu as fait de très belles mosaïques, un coups de coeur pour celle avec les calaminta et la verveine
    Je t'envie l'ombre et la fraîcheur, ici ça manque, il fait encore très chaud pour cette période de l'année mais la pelouse retrouve un peu de couleur, on retrouve le vert d'antan ;-)
    La nature est bien belle en cette saison
    Des bises ensoleillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis intéressée tard aux graminées mais j'ai maintenant une petite collection de 12 spécimens. Ils sont plantés dans un massif de rosiers anciens mais plutôt en bordure, sans vraiment faire de mélange avec les roses. Je n'ai pas encore franchi le pas de les mettre en mixed borders.
      Tu as raison, il se dégage une certaine fraîcheur dans mon jardin. Il a pris un air de printemps. Il n'y a jamais de couleur automnale dans le coin (jaune, orange...) car les arbres présents ne se colorent pas (bananier, olivier, palmier, pin...). Cela ne me manque pas en fait.
      A bientôt ma belle.

      Supprimer
  3. Ahhh les graminées...il est vrai qu'elles apportent une touche graphique bien sympathique qui ne manque pas d'attirer le regard ! J'espère que ton beau jardin n'a pas trop trop souffert des pluies diluviennes. Je possède aussi The Fairy chez moi, mais il est encore tout bébé !
    J'ai également une pensée pour tous les sinistrés qui ont tout perdu... Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, j'aime leur côté très graphique. En hiver, le massif ne change pas d'aspect car je n'ai pratiquement intégré que des plantes au feuillage persistant.
      Par chance, le jardin n'a pas souffert de ces grosses pluies. Il n'en a tiré que le meilleur. Les rosiers devraient remonter car les prochains jours s'annoncent ensoleillés et très doux.
      Bises !

      Supprimer
  4. C'est dingue que dans le sud, il tombe bien trop d'eau d'un coup et que dans le centre de la France, il n'y a rien de rien. Si seulement c'était possible de faire moitié moitié, tout le monde aurait été heureux. Au lieu de ça, c'est la catastrophe avec malheureusement des morts. Marre de ce temps qui fait n'importe quoi. Malgré tout, je te souhaite un bon week-end. Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Ma fille est allergique aux graminée, ce n’est pas une famille de plantes que je me risquerai à essayer!
    The Fairy est vraiment un rosier agréable, il parait qu'il se bouture très bien, je suis en train d'essayer.
    J'adore les lavandes et les gauras, des plantes faciles à vivre et agréables à regarder. Et nos butieurs les adorent.
    Je suis contente que ton jardin n'ait pas souffert de la pluie. Quelles catastrophe pour ces pauvres gens.
    Très belle semaine.

    RépondreSupprimer
  6. Lindas imagens de um jardim outonal. Cumprimentos e feliz dia.

    RépondreSupprimer
  7. Je me suis lancée dans les graminées il y a quelques années .C'est assez récent et toutes ne me donnent pas la même satisfaction.Les Miscanthus par exemple demandent soleil et eau , ce qui n'est pas évident chez moi.Du coup certains ne fleurissent pas. Moi je les ratiboise tous les printemps suivant les conseils qui m'ont été donnés .A cette époque les graminées ont une allure folle , lumineuses sous le soleil rasant . Ta première photo exprime exactement leur beauté graphique .On vient de visiter le jardin d'Enteoulet , un bel exemple de jardin de graminées.L'as tu déjà vu ?Heureusement ton jardin a été épargné par le désastre .On est remonté de Toulouse juste à ce moment là .Donc, on n'a pas eu de pluie dans le sud. Bises Alix et belle fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je n'ai pas visité Enteoulet. Mais j'ai lu le livre. Le jardin est très certainement une réussite mais le livre censé le décrire est bien pauvre en renseignements. Très peu de texte. Dommage que Renée Boy-Faget ne soit pas rentrée dans les détails, à l'instar d'Eléonore Cruse, dans son palpitant récit de la roseraie de Berty.
      Bises Maryse

      Supprimer
  8. Miscanthus sinensis "Morning light" a été la première graminée à entrer dans mon jardin. Depuis je teste d'autres familles et en ajoute quand elles se plaisent. Les stipes, carex et panic fonctionnent bien. J'ai aussi deux deschampsia et une eragrostis "Elliotii", ainsi qu'un calamagrostis "overdam" qui se comporte si bien que je vais certainement le multiplier. Par contre les pennisetums ne veulent rien savoir. Bonne semaine. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, tu me rassures, enfin, confortes ...dans l'idée que les pennisetum sont délicats. Les miens sont figés dans leur état d'origine. Aucune pousse, aucun écouvillon. Soit ils n'aiment pas la terre argileuse, soit ils n'aiment pas la sécheresse. Je ne sais.
      Bises Florence

      Supprimer