Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

dimanche 27 septembre 2015

Meilland : nouvelles roses Automne 2015

Pas de jaloux, après avoir fait la connaissance des nouveautés de David Austin, jetons un oeil sur les derniers nés de la maison Meilland, inscrits au catalogue 2015-2016.

Pour principe, je ne mets en avant que les roses qui me plaisent et délaisse celles qui ne retiennent pas mon attention...  

Sophia Romantica
Cocorico, le cru Meilland 2015 s'annonce alléchant avec cette première rose. Mais il ne s'agit pas vraiment d'une nouveauté. Le rosiériste a l'art de brouiller les pistes. Comme souvent, ses obtentions sont d'abord lancées chez nos amis allemands. Essai réussi avec cet arbuste commercialisé en Allemagne sous le nom Kurfürstin Sophie (Princesse Sophie) et obtenu en 2010.
Ce rosier à fleurs groupées, avec ses faux airs de Pierre de Ronsard, semble devenir assez haut : 1,30 m en moyenne de stature. Des tons pastels très doux et des boutons jaunes verdâtres très seyants.

(www.forumogrodnicze.info)


Voici ce qu'il peut donner dans un massif. La photo est de Blüte et a été postée sur le forum germanique ''mein-schoener-garten.de'' :



Icy drift
Pour illuminer les devants de massifs en fin de saison, voici un polyantha aux roses blanc pur, remplies de légers pétales.

Une avalanche de petits pompons submerge le feuillage vert foncé et brillant.

Est-ce une amélioration par rapport au rosier Alba Meillandecor, déjà bourré de qualités ? En fait, un petit frère au pedigree prestigieux (Heritage, Iceberg et The Fairy parmi ses ancêtres), approprié à la culture en pot sur une terrasse ou un patio.

Hauteur : 40 cm

Meinorosa
Gros coup de coeur pour ce rosier, non encore dénommé à ma connaissance et révélé aux Concours de roses de Madrid et de Bagatelle, en 2014. Je suis de plus en plus attirée par les petites roses. Pas forcément celles à fleurs simples en églantine, mais celles de taille réduite qui naissent en bouquet. Cet arbuste replet présente ici des inflorescences de phlox. 
Attirance garantie avec cette variété léchée de mauve. Monsieur Meilland, il faut absolument commercialiser cette merveille !


Crème Chantilly
Cette fois-ci, c'est après un galop d'essai outre-Atlantique, que cette rose est parvenue jusqu'à nos terres. Icecap, pour les rosomanes américains, est un floribunda bien touffu qui jette un halo blanc rosé sur les parterres.
Ses reflets plus foncés au creux des pétales ne laissent pas indifférent. Il devrait remplir avec générosité son rôle de rosier paysager. Hauteur : 60 cm.






mercredi 16 septembre 2015

En Grande-Bretagne : Bodnant Garden

Ce magnifique domaine, propriété séculaire de la famille MacLaren, entretenu désormais par le National Trust, est un des plus prisés du Pays de Galles. 
Situé en pente, il offre une vue plongeante sur les collines galloises. Il est connu pour sa longue galerie végétale, plantée uniquement de cytises (laburnum). Leurs grappes jaunes offrent une floraison spectaculaire en arche, au mois de mai.
Les jardins, très variés en plantations (arbres à écorces remarquables, rhododendrons, camelias...) s'étagent en terrasses et occupent deux parties distinctes, l'une formelle avec des massifs et l'autre boisée et sauvage. L'eau est le fil conducteur entre les différents niveaux. Elle s'écoule jusqu'au bassin aux nénuphars.
En hauteur, à proximité du superbe manoir, deux terrasses sont aménagées en roseraies. Elles ont été totalement rénovées en 2006 puis 2012. Les parterres sont garnis généreusement de rosiers David Austin, composant un patchwork de couleurs comme seuls les Britanniques savent le faire ! 






Lady of Shalott



Gertrude Jekyll






Golden Celebration







Munstead Wood



Pretty Lady





Crédits photographiques



dimanche 6 septembre 2015

Gloire de Ducher

hybride remontant, obtenu en 1865 par Claude Ducher, à Lyon (France).
Les DUCHER puis PERNET-DUCHER forment une dynastie de rosiéristes depuis le XIXème siècle. Ils ont grandement contribué à la renommée des roses lyonnaises en commercialisant au fil des générations des obtentions remarquables : Soleil d'or, Mme Caroline Testout, Mle Cécile Brunner....

    
       
Je suis tombée sous le charme de Gloire de Ducher, en parcourant les catalogues des rosiéristes pour ma commande de cet automne

Un arbuste peu érigé mais de grande taille, qui peut être palissé et traité ainsi en grimpant. Ses fleurs parfumées ont une teinte profonde, un pourpre violacé velouté. Comme nombre d'hybrides remontants, la seconde floraison est présentée comme bien timide mais on lui pardonnera cette faiblesse, tant il est séduisant.  
Mr Austin, homme de goût, ne s'y est pas trompé et l'a ajouté à son catalogue (photo ci-contre).

Rien ne vaut une description d'époque. Voici celle parue dans le Journal des Roses, en juillet 1881.
collection Fabien DUCHER (France)




Pour en savoir plus :  Roseraie Fabien Ducher
Credit photo : teddingtongardener.com