Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

lundi 30 juin 2014

Scènes de charme

Pas de long discours aujourd'hui mais un pêle-mêle de couleurs douces qui ont éclairé le jardin à la mi-juin.

Le tendre Pierre de Ronsard que je mène en buisson. Une valeur sûre très photogénique.



En compagnie de Chantal Mérieux à l'arrière et du gallique Belle sans flatterie en premier plan.



Nous les retrouvons avec en bas à droite la rose gallique Belle de Crécy.



Un détour vers cette vieille dame d'Albertine, nonchalante mais très piquante.



En clair obscur, c'est joli aussi.



On lève les yeux pour découvrir Veilchenblau, retrouvé et bouturé dans un vieux jardin d'enfance.



Comment se passer des rosiers anciens avec leur feuillage si beau et sain ?



Le ténébreux Nuit de Chine attend son heure de gloire. Les boutons les plus foncés du jardin.



La blancheur de Little white Pet tout bébé devant le Portland Jacques Cartier.




Vue d'ensemble : les fleurs simples mais grandes d'Astronomia en compagnie de géraniums vivaces et d'un erigeron glaucus et devant Eglantyne, qui n'a plus qu'une seule branche... 

Ah ces anglaises...Belles mais capricieuses !




lundi 23 juin 2014

Une roseraie à visiter : le jardin de Jumaju près de Caen (14)

L'une des plus importantes collections privées de roses anciennes à visiter en Basse-Normandie. Si vous souhaitez lire ou relire l'article que j'avais écrit sur cette roseraie, c'est ici.

(Crédit photo : Calvados-Tourisme)




Pour cette saison, Jacques et Dominique Barbier nous accueillent dans leur jardin :
du 28 mai au 14 juillet 2016
tous les jours de 10 h à 18 h
     sauf le vendredi


(crédit photo : Ouest France)


             Le jardin de Jumaju
             Les Fieffes
             14350 MONTCHAMP
 
A défaut de leur rendre visite (c'est trop tard pour admirer les rosiers non remontants mais il reste tous les autres !), nous pouvons toujours nous consoler en écoutant Jacques Barbier raconter son jardin :
 
             


mardi 17 juin 2014

Nouveaux achats

La collection s'agrandit, s'agrandit... Je dis toujours que je n'ai plus de place mais vous savez combien il est difficile de résister...

Pour la Fête des mères, les jardineries font toujours le plein de rosiers en conteneur et de vivaces en gros pots bien fleuris. Je suis arrivée bien après la bataille et les étalages étaient pratiquement vides mais des merveilles me tendaient les bras.

Plusieurs pots de geraniums vivaces déjà bien touffus.

Elke, nouveau au jardin et Orion, déjà planté et qui refleurit bien en septembre s'il est au soleil.



Je n'avais pas de géraniums au feuillage brun. Mission accomplie avec la petite boule compacte de Rothbury Red, à planter en lisière de parterre et avec Espresso, plus volumineux.



Mayflower, déjà adopté mais qui est très généreux donc je le plante une nouvelle fois. Et puis, une verveine, sans doute frileuse, qui m'a attirée.


La vue d'ensemble de ce petit monde.




Enfin cerise sur le gâteau, le rosier Pink Ghislaine de Féligonde. Des rosettes en bouquet émergeant d'un beau feuillage fin et léger. Tout à fait ce qu'il me fallait pour remplacer un grimpant en fin de vie... qui va finir en pot dans le coin infirmerie !



jeudi 12 juin 2014

En Picardie : Fête des roses à Gerberoy (60)

Une fois n'est pas coutume, c'est la région picarde qui est à nouveau à l'honneur. Laissez-moi vous conter l'histoire de ce beau village...

Lorsque le peintre Henri LE SIDANER découvrit Gerberoy en 1901, il décida de s’y installer et incita tous les habitants à planter des fleurs devant leurs maisons. C'est grâce à lui que désormais, rosiers et hortensias égayent les rues et tiennent la vedette dans cette paisible cité de caractère.


(photo : Serge Lancelle)

Cette charmante cité médiévale, à la limite de la Normandie, est classée parmi les "plus beaux villages de France". Ses ruelles pavées sont envahies par la végétation. Les rosiers grimpants courent le long des murs de pierre ou escaladent les façades à colombages. La rose est depuis des décennies l’emblème de Gerberoy.
Elle sera fêtée cette année le  dimanche 19 juin 2016  dans tout le village.
Les balades sont libres à l’intérieur des remparts.

Bourg de Gerberoy
60380 GERBEROY





L'enchantement continue avec la visite de la propriété privée de la famille LE SIDANER. Dans un décor de tableau, leurs jardins s'étagent en terrasses entre les ruines de l'ancienne citadelle. Et encore une fois le charme opère avec une vue imprenable.

Les Jardins LE SIDANER 
7 rue Henri Le Sidaner
60380 GERBEROY






vendredi 6 juin 2014

Hommage en blanc au D-Day

C'est un jour à la fois festif et émouvant aujourd'hui en Normandie. Je vis presque en direct la commémoration du débarquement.

Des hélicoptères tourbillonnent au dessus du jardin. Des drapeaux américains et britanniques flottent aux fenêtres. Des véhicules militaires de toutes nationalités paradent dans les rues. Et les écoliers sont habillés de blanc, symbole de paix.

C'est donc tout naturellement que j'ai choisi cette couleur pour illustrer ce nouvel article et rendre hommage à nos libérateurs.

Mme Plantier, toute de blanc vêtue mais avec des petits boutons roses avant l'épanouissement.
Un magnifique rosier alba aux roses abondantes et parfumées.



De la même famille, rosa alba suaveolens, rosier à fleurs blanches semi-doubles
Un grand classique parmi les roses anciennes, Mme Hardy, un rosier de DamasUne merveille au blanc immaculé que l'on reconnait facilement à son petit coeur vert dans un tourbillon de pétales.
Et pour finir, Pompon blanc parfait, un autre rosier alba dont les petites corolles rondes semblent poser en équilibre sur les rameaux. Une splendide variété également mais moins touffue que ses cousines.




lundi 2 juin 2014

Florilège de douceur

Le ciel est bien nuageux et les floraisons prennent du retard. Ce qui laisse le temps de savourer jour après jour les scènes du jardin.

L'élégante Albertine, issue d'une bouture, veille sur Ballerina.


Winchester Cathedral est d'un blanc immaculé. Il lui a fallu 3 ans pour être aussi opulente. Les anglaises aiment bien prendre leur temps. On aperçoit au fond à droite la petite Rose de Rescht.



Un duo de rosiers Portland avec Jacques Cartier et IndigoDès qu'elles sont fanées, il faut vite ôter les fleurs car elles sont si proches des futurs boutons.


Gruss an Aachen est mon coup de coeur cette année. Je ne l'ai pas taillé cet hiver. Il s'est bien étoffé et ses fleurs sont superbes.


Les boutons de Marie Curie se penchent sur le nepeta qui se penche à son tour.



Les grappes de Cardinal de Richelieu servent de remparts à Winchester Cathedral.




Blush noisette, issu aussi de bouture, a la taille d'un floribunda. Un amour de rosier, très fin, qui n'a pas peur de l'ombre.


Et pour finir Baron de Gossard, tout petit encore, qui a des boutons bien dégagés.