Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

vendredi 30 janvier 2015

Indigo

... ou Perpétuelle indigo, rosier Portland obtenu en 1845 par Laffay (France).

La description d'époque précise que sa fleur est de taille moyenne, très double et plate. Le coloris est violet foncé, occasionnellement teinté de rose pourpre.


En effet, cette rose est d'un merveilleux violet avec un coeur rouge pourpre. Le buisson est très feuillu comme tous les rosiers de cette famille et il reste compact. Les fleurs arrivent par deux ou trois au bout de pédoncules robustes. Elles tiennent particulièrement bien à la pluie.


Ce rosier est proche de l'idéal : une remontée continue des fleurs, un délicat parfum poudré et surtout un feuillage extrêmement résistant aux maladies, qui reste très tard sur l'arbuste.



Sources : 

 The magazine of Horticulture, Boston, 1845.
 William PAUL, The rose garden, Londres, 1848.

vendredi 23 janvier 2015

Toutes les fêtes des Roses 2016

...ou presque...!
Je me suis dit qu'il serait intéressant de dresser le programme des festivités pour cette nouvelle année. Nous avons la chance d'avoir en France beaucoup de fêtes des plantes mais aussi des festivals entièrement dédiés aux roses, un peu partout sur le territoire.

J'ai retenu les grands événements liés aux roses et des fêtes des plantes. Sur la colonne de droite du site, j'ai ainsi listé les différentes manifestations (faire défiler l’ascenseur d’images jusqu’en bas). Elles sont classées par ordre chronologique. Cet inventaire n'est pas exhaustif. Il y aura sans doute d'autres dates à ajouter.
En cliquant sur chaque image, vous accédez soit à mon article sur l'événement, soit au site de l'organisateur. A vos agendas, donc !  


 
 


vendredi 16 janvier 2015

Catalogue roses Meilland 2014-2015


     
La maison Meilland renoue avec la tradition des roses à l'ancienne pour notre plus grand plaisir. Sa gamme Romantica était déjà bien fournie, elle s'étoffe avec la diffusion de trois obtentions récentes.

Nous sommes nombreux à tomber en pâmoison devant les roses anglaises, si séduisantes et cependant si délicates de culture. Avec les Romanticas, c'est tout l'inverse. Des roses tout aussi belles (pour qui aime les jupons froufroutants) mais sur des arbustes très (trop ?) puissants.

J'ai au jardin les séduisants rosiers Feeling et Alain Souchon. Des roses très parfumées, parfaitement formées, insensibles à la pluie et bien remontantes. Mais quelle vigueur ! Ce sont de grands buissons, campés sur des tiges solides, à réserver au fond de massifs.


Quand sera t-il de ces nouveautés ?
Lady Romantica
Un rosier floribunda aux fleurs gorgées de 120 pétales teintés d'ivoire. Le centre se pare d'un timide jaune beurre évoluant vers le blanc. Noyé dans la verdure, l'effet d'ensemble est rafraîchissant. Hauteur annoncée 80 cm.

Alexandrine
D'abord introduit en Allemagne en 2009, en mémoire de la princesse royale Alexandrine de Prusse, cet hybride de thé, rebaptisé en France du nom moins original de Belle Romantica (que de Romanticas !), a déjà remporté plusieurs prix. Il présente de grandes fleurs d'un coloris pastel combinant le rose et l'abricot. Il ressemble à Feeling, bien que celui-ci ne devienne pas aussi clair chez moi et possède plus de pétales. Hauteur annoncée 80 cm.

(photos d'Anna Scigaj)

Princesse Charlène de Monaco
A première vue, pas une grande différence de couleur avec cette obtention dédiée à la jeune maman monégasque. Il s'agit également d'un hybride de thé, au teint rose pâle, lancé en 2012 chez nos voisins germaniques sous l'appellation " Bijou parfumé " (Duftjuwel). Une pierre précieuse que je verrais bien dans mon écrin... Hauteur annoncée 90 cm.

(photo : worldrose.org)

Sources photos :
l'Encyclopédie russe des Roses, consultable sur  http://www.rosebook.ru/roses


vendredi 9 janvier 2015

Un hiver sous les tropiques...

Quel plaisir indicible de capter de telles images au cœur de l'hiver.

A l'automne, j'avais effectué une taille de propreté sur tous les rosiers pour ne pas les affaiblir avec des boutons risquant de ne pas éclore. J'avais oublié que Leonardo da Vinci est un intrépide, capable de braver le froid et la pluie sans encombre.


Ce rosier floribunda, lancé sur le marché en 1993 et grand classique de l'obtenteur Meilland, est incontournable pour la générosité de sa floraison. Il est ainsi capable d'émettre de nouvelles feuilles et de précieux boutons à l'heure où ses congénères restent tranquillement endormis.



Ces fleurs bien tournées sont habituellement d'un rose franc un peu terne. La couleur fait preuve d'une grande présence en été. Je le préfère en Janvier, paré de sa parka anti-pluie aux tons mordorés. Le rose se fait plus subtil, tout en nuances. Il ne lui manque que le parfum.


Mon exemplaire est greffé sur tige. Il est devenu en 5 ans ramifié et volumineux. Il se trouve de façon tout à fait imprévue à l'avant d'un trachycarpus fortunei (le palmier de Chine).


Vous ai-je dit que mon mari est fan de végétaux tropicaux ? Je redoute chacune de ses escapades en solo en jardineries... Il est capable de me rapporter des plantes incroyables.

                                 



Enfin, le téméraire Leonardo da Vinci semble se satisfaire de cette ambiance improbable, au milieu de phoenix canariensis (le dattier des Canaries), de chamaerops humilis (le palmier nain de Méditerranée) ou autre dracaena australis (la cordyline de Nouvelle-Zélande).






Parfois je rêve d'habiter une région inondée de soleil où les pluies se font plus rares. Mais finalement, n'est-ce pas agréable aussi de profiter d'hivers si cléments et de créer un jardin de roses...exotique...

vendredi 2 janvier 2015

Bye bye 2014...

Perchée au milieu de monts enneigés, je vous souhaite une heureuse année 2015, pleine de projets et de joie au jardin.
Le blog, tout bébé, va souffler ce mois-ci sa 1ère bougie. J'ai pris beaucoup de plaisir à concocter les articles et à échanger avec vous tous. J'espère faire encore un bout de chemin en votre compagnie. Au programme pour cette nouvelle année : des reportages sur les célèbres roseraies de L'Haÿ-les-Roses et Bagatelle mais aussi sur celle de Caen, quand j'aurai trié toutes les photos...
Je maintiens le cap d'une publication par semaine avec toujours la même ligne éditoriale, partager avec vous mes découvertes de roses anciennes ou méconnues, de livres, de beaux jardins et de roseraies. Le site reste avant tout informatif. Je ne souhaitais pas, dès le départ, tenir un journal des floraisons et aménagements du jardin. Les amis jardinautes le font déjà si bien !
A bientôt, donc, avec un nouveau portrait de rose. En attendant, je vous quitte avec quelques photos de saison : des paysages d'Auvergne sous un beau manteau blanc. 











                  Happy new year !

                                                             Bonne année !
                                                                                                    Glückliches neues Jahr !