Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

jeudi 31 décembre 2015

André EVE, le jardinier des roses

2015 s'achève et je ne pouvais pas ne pas rédiger un billet sur celui qui nous a quittés cette année, un soir d'août, à l'aube de ses 84 ans, Monsieur André Eve, grand amoureux des roses. 
Ce dernier article 2015 lui est donc consacré, lui qui a tant œuvré pour les roses anciennes. Pour l'écrire, je me suis replongée dans la lecture de l'ouvrage d'Evelyne Sallandre, sorti en 2005, aux éditions du Valhermeil.
en couverture, Ipsilanté, rose gallique
Il s'agit d'un livre hommage en deux parties, décrivant en premier le jardin d'André Eve, puis retraçant le parcours du génial rosiériste, de ses débuts chez Villemorin, à la création de sa dernière société "Les Roses anciennes André Eve". L'auteur dresse photos à l'appui, la biographie de chaque obtention d'André et ne manque pas de nous raconter quelques sympathiques anecdotes.


Le jardin personnel d'André Eve, à Pithiviers, a été maintes fois photographié et filmé. Il est célèbre pour ses courbes féminines aux bordures bien nettes et ses massifs luxuriants, qui font la part belle aux rosiers sous toutes leurs formes et aux plantes vivaces (hostas, euphorbes, géraniums, iris...).

Moins connue est l'importance considérable qu'a jouée ce jardinier émérite et précurseur, pour la promotion des roses historiques, alors tombées en désuétude. Promotion d'abord par sa collecte constante dans le monde entier de variétés rares (avec une attirance pour les botaniques et les sarmenteux), mais également par sa participation à divers écrits qui déclenchèrent un engouement sans précédent en France.
Un article dans le magazine Mon Jardin & Ma maison parut en juin 1983. Puis André Eve fournit les photos et assura la relecture de l'œuvre culte de Charlotte Testu "Les Roses anciennes", publiée en 1984, l'auteur principale étant décédée avant l'achèvement de son livre.
André contribua ainsi, dans les années 80, au grand retour des roses oubliées. Mais, il reste aussi un hybrideur zélé, qui nous a légué une trentaine de créations. Polyanthas, floribundas, grimpants, lianes..., tous les groupes ont eu sa faveur, en 40 ans d'hybridation ! Avec une prédilection pour le rose et le rouge, peut-être ses couleurs favorites ?
Mon hommage se résume donc tout naturellement à mettre à l'honneur SES roses, qu'il a enfantées avec tant d'enthousiasme et de passion.


 
dans mon jardin, devant des hortensias, Sylvie Vartan,
sa première obtention commercialisée, en 1969

Jardins de Valloires - Château du Rivau
Suzon - Auberge de l'Ill - Frederik Mey
                                       
Mme Solvay

la rarissime Suzette, sous l'objectif de Stéphane Barth


Saint Fiacre d'Orléans - Sophie - France de Berville - Prestige de Seine et Marne
Sandrine - Suzy - Coraline

 Saint-Galmier

 
Palmyre, renommée Château de Rundale


Shirpa - Rose des blés - Offranville - Roville
Graves de Vayres - Ingénue - Monte Cristo


 dans le jardin de Sophie, la sublissime Shéhérazade,
renommée Mademoiselle des Minuits


au jardin de Morailles, à Pithiviers, Villa rosa, vue par Alain Delavie


Carla Fineschi

 Arromanches - Prestige de Bellegarde - Miss Lorraine - Red parfum
La belle Alsacienne - Albert Poyet - Docile


Brasérade,  à la roseraie de L'Haÿ-les-Roses

André Eve a rejoint le jardin éternel mais son héritage et son souvenir demeurent bien présents, puisque l'ultime roseraie, pensée par ses soins, sera inaugurée le 31 mai 2016.
Je vous laisse découvrir ou relire les articles concoctés par Malorie, Isabelle et Bénédicte, consacrés à ce nouveau théâtre de roses, situé à La Neuville-sur-Essonne (45).


Longue vie au paradis, monsieur Eve !

rose André Eve, créée par Michel Adam, baptisée en 2001


mardi 8 décembre 2015

André Brichet

rosier floribunda, créé en 1994, en Belgique, par la Rijksstation voor Sierplantenteelt, commercialisé par Best-Select, une association coopérative d’une vingtaine de pépinières flamandes qui développent et commercialisent des nouveautés, à Melle.

J'ai découvert cet amour de rosier belge, à la roseraie de Bagatelle, à Paris. Comment ne pas être éblouie par cette multitude de petits choux blanc nacré au cœur jaune et à la collerette rose...

Son feuillage vert foncé mat est bien touffu. Le buisson, tout rond, reste compact et atteint 1,20 m de hauteur. Ses fleurs en bouquets ont le frou-frou de leur grand-mère anglaise Mary Rose.



Il est dédié à l'époux d'Helga Brichet, ancienne présidente de la Fédération mondiale des sociétés de roses, elle-même ayant déjà une rose à son nom. Cet adorable buisson a remporté plusieurs prix, dont la médaille d'or au concours du Roeulx (Belgique) et à celui de Baden-Baden (Allemagne), en l'an 2000.



Ces teintes douces sont très lumineuses mais avec un tel camaïeu de couleurs, il est peut-être un peu délicat à assortir dans un massif. Je le verrais bien accompagné de fleurs roses unicolores ou de petites fleurettes blanches.



www.bestselect.be

Rassurez-vous, pas besoin d'aller chez nos cousins belges pour obtenir cette beauté. Elle est commercialisée par notre grande pépinière française, découvreuse de raretés, les Roses Loubert.