Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

mardi 27 mai 2014

En Picardie : la roseraie David Austin à Morienval (60)



Aujourd'hui est un grand jour pour tous les amoureux des roses anglaises.

L'abbaye de Morienval célèbre l'ouverture officielle de la roseraie française dédiée presque exclusivement aux obtentions du rosiériste britannique.


L'Oise est décidément une terre d'élection pour la création de beaux jardins de roses. Après l'abbaye de Chaalis, c'est au tour de Morienval de se doter d'une roseraie d'exception.

Le cadre, idyllique, se prêtait tout à fait à ce genre de projet. Il n'y avait pas encore en France de site d'envergure présentant la collection des roses David Austin. C'est chose faite à présent avec la conception de ce jardin de roses, par le paysagiste-maison Michael Mariott himself.



Dès le portail d'entrée, le ton est donné. Il faut dire que l'orangerie, les maisons conventuelles et l'abbatiale servent de lieux de réception pour les mariages. Romantisme assuré.

L'aventure a commencé il y a 3 ans, lorsque les propriétaires, Fabrice et Catherine Lebée ont souhaité faire appel à David Austin pour créer une grande roseraie dans le parc. La firme anglaise a été séduite par le fort potentiel de l'endroit. Ne restait plus qu'à concevoir les plans et à planter...

(photo Le Parisien LP/C.B.)

1600 rosiers furent donc disposés à l'emplacement de l'ancien potager cerné de buis, en contrebas de l'église. L'ensemble est structuré par des arches métalliques permettant aux espèces grimpantes de se développer.






A l'image du Rose Center d'Albrighton, l'espace a été aménagé en larges plates-bandes de tailles diverses. Les parterres présentent 154 variétés sur les 236 obtenues par le grand maître. Elles sont associées à quelques rosiers anciens et modernes.




L'ancien lavoir fait désormais office de boutique. Et le visiteur peut repartir avec un rosier David Austin en souvenir. Il est prévu pas moins d'une cinquantaine de variétés différentes à la vente.


Une roseraie de collection emblématique donc, la première au monde dans une propriété privée. A découvrir absolument.
Le domaine est ouvert tous les jours, sauf le lundi, du 1er mars au 30 novembre.



         
                  
                 Abbaye de Morienval
                 11 rue des Lombards
                 60127 MORIENVAL
         
            
        Pour en savoir plus,
        suivons l'abbaye sur sa page FB.  
     
        Crédits photos : Abbaye de Morienval 

samedi 24 mai 2014

Zoom sur les roses abricot et prune

 Le grand feu d'artifice a commencé...





et c'est sous le ciel bleu que j'ai capté quelques images des
fruits roses du jardin.

Des roses aux couleurs de fruits : la prune et l'abricot.

Des teintes chatoyantes pleines de gaieté qu'on en croquerait !

Prêts pour la rétrospective ?

Tout d'abord, la première fleur du petit anglais Sweet dream que j'ai planté en début d'année. Pas si petit que cela car il a déjà deux grandes pousses prometteuses.

Le gallique Cardinal de Richelieu, très florifère. Sa couleur est divine, un prune violacé profond. Cet hiver, j'ai arqué au sol ses branches souples et inermes. On aurait dit une araignée. Il est maintenant rempli de boutons.




En revanche, le grimpant Barock a moins de fleurs cette année mais elles sont très grandes.








Le rosier gallique Hippolyte ressemble à Cardinal de Richelieu mais avec un feuillage nettement plus sain. Une couleur un peu plus pourpre au plein épanouissement.


Marie Curie est devenu immense. Un rosier Meilland robuste et fiable que je conseille pour son excellente santé. Un bouton turbiné puis une rose toute froufroutante, marginée de rose.




Reine des Violettes est bien contente d'être à mi-ombre. Un peu timide ce printemps.

Enfin le floribunda Martin des Senteurs nous montre ses étamines d'or. Couleur de soleil !



jeudi 22 mai 2014

David Austin : les nouveautés 2014

Depuis quelques jours, je guettais le site du rosiériste à l'affût de ses nouvelles introductions. Elles viennent d'apparaître.

Les floralies du Chelsea Flower Show ont le privilège chaque année d'exposer en avant-première les nouvelles roses de l'obtenteur.

C'est ainsi qu'actuellement, du 20 au 24 mai 2014, les jardiniers londoniens peuvent découvrir ces 3 nouveaux rosiers de jardin. Pas une grande cuvée à mon goût ! Un air de déjà vu. Je préfère de loin la cuvée 2013 avec The Lady Gardener, couleur pêche et The Albrighton rambler, rose tendre.
 
Voici donc les élues.

The Poet's wife : un jaune intense, très intense... My God !  Alors là, Monsieur Austin, je ne vous suis plus ! J'aime le jaune mais clair, nuancé, lumineux... Celui-ci semble bien terne sur la photo officielle. L'est-il autant dans la réalité ?
Enfin, la rose est présentée comme très parfumée.



The Lady of the Lake : le plus beau des trois, à mon avis. Un grimpant aux rameaux souples avec des fleurs en grappes. Ces boutons abricot et ce teint rosé sont charmants.



Olivia Rose Austin : belle bien sûr mais qui ressemble déjà fort aux autres roses anglaises. Seules sa santé et sa vigueur peuvent faire la différence. A tester.



Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

lundi 19 mai 2014

En Picardie : Journées de la rose à Chaalis (60)

Chaque année au mois de Juin, l'abbaye de Chaalis organise une fête des roses dans le cadre majestueux de son parc boisé. C'est l'occasion de visiter ce magnifique domaine et de rapporter quelques rosiers fleuris en conteneurs. Mais la roseraie et le parc se visitent aussi tous les jours, hiver comme été.
La roseraie de Chaalis est une de mes roseraies préférées. Pas un jardin botanique avec une collection impressionnante de rosiers et une jungle d'étiquettes, comme dit son concepteur André Gamard, mais plutôt un jardin structuré à la Française, agrémenté d'une vasque centrale en marbre et de structures en métal.

A l'abri derrière un mur crénelé du XVIème siècle, des roses anciennes exclusivement (ou de style ancien, églantines comprises) sont mises en scène dans des enclos de buis au milieu d'une pelouse bien verte. 


L'ensemble présente 105 variétés de roses, accompagnées de vivaces et de clématites et reprend la facture d'un potager médiéval à quatre carrés. Classique mais harmonieux.

 

(Photo : Jean-Baptiste Leroux)

Les allées gravillonnées ne prennent pas le pas sur les espaces engazonnés. La verdure domine. Des colonnes et des arceaux sont habillés de rosiers sarmenteux.





 Jetez un oeil sur les clichés de Jean-Baptiste Leroux. Délicat à souhait !

Pour en savoir plus :
journees-de-la-rose.com
chaalis.institut-de-france.fr


jeudi 15 mai 2014

Ebullition printanière

Vous ai-je dit qu'en plus des rosiers, je collectionne aussi les geraniums vivaces... J'aime bien leur floraison intermédiaire entre les tulipes et les roses. Et ils ne prennent pas trop de place dans mon jardin de ville, maintenant bien rempli.

Une soixantaine de variétés sont disséminées un peu partout, en bordure de massifs, au milieu des roses, etc... Des valeurs sûres que l'on retrouve avec bonheur chaque année.

geranium Johnson's blue

J'ai un faible pour les sanguineum, qui offrent de longues floraisons. Geranium sanguineum striatum est singulier avec ses fleurs rose nacré mais il reste assez petit.

geranium sanguineum striatum

Plus difficile de réussir les renardii qui prennent leur temps pour grandir. Ils aiment le soleil.

geranium renardii Philippe Vapelle


En revanche, tranquillité assurée avec les oxonanium qui poussent à vue d'oeil quelle que soit l'exposition.
Je les divise régulièrement car ils forment vite de grosses touffes. Celui-ci a des fleurs très lumineuses.
 
geranium oxonanium Julie Brennan




vendredi 2 mai 2014

Inspiration mauve et rose

Je viens de découvrir une nouvelle pépinière de vivaces dans ma région. Un jeune producteur qui cultive ses plants avec passion, de la graine à la plante adulte. L'occasion était trop belle de rapporter de nouvelles pensionnaires ! 
Voici la photo de famille du butin. Des feuillages en pleine forme qui vous sont sans doute familiers.

1-2-3
4-5-6-7

  1. un Phlox divaricata avec ses fleurettes couleur glycine, en fleurs.


      2.  un Coreopsis rosea, à mettre en lieu sec car il n'aime pas l'humidité.




    3.  une Veronica incana classique aux plumets bleus.




    4.  une Monarda Croftway Pink

On dirait une plante aromatique. Quelle agréable odeur de menthe poivrée ! Comme les asters, les bergamotes sont délicates de culture. Méfiance avec l'oïdium. Il leur faut un sol jamais trop sec.




      5.  une Vinca minor, la petite pervenche que je planterai à l'ombre des hortensias.




      6.  un Geranium Max Frei,  un sanguineum aux fleurs en coupe rose carmin




     7.  un Papaver orientale Patty's Plum à la couleur prune fascinante.

(photo: conradartglassgardens)