Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

samedi 25 juillet 2015

Gruss an Aachen

Focus sur une excellente création allemande. 
La divine Gruss an Aachen prend un bain de soleil, qui fait rosir son teint de porcelaine (photos de juin). Une magnifique rose ancienne, remontante, dont j'avais déjà brossé le portrait ici. 
Le rosier reste bas et touffu, 70 cm de hauteur environ, en Normandie. Il est à réserver au devant de massif. Sa ramure est parfaitement équilibrée. Il cache sous son feuillage léger un bois peu épineux. 
C'est un rosier qui peut être cultivé en pot car il a une forme buissonnante harmonieuse. Mon exemplaire ne se dégarnit pas du pied.



Ses ravissants boutons sont finement ourlés de rouge cerise puis à l'épanouissement les fleurs revêtent une teinte hésitant entre le rose pastel et le blanc crème.


C'est pleinement épanouies que ses grandes roses très doubles font le plus d'effet ; lorsqu'elles déploient largement leurs pétales tuyautés à l'ancienne. Un soupçon de chamois vient alors ombrer le centre des corolles. 

    
Une valeur sûre, qui fête ses 107 printemps et qui n'a pas pris une ride. Sa renommée est tout à fait justifiée. Un rosier de plus que j'ai glissé dans mes valises...


       

jeudi 16 juillet 2015

Mon jardin torride

Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Normandie ? Ces photos vont faire taire les mauvaises langues qui s'imaginent que le pays des pommes et du Camembert est une morne plaine froide, venteuse et humide !!

Je vous livre quelques clichés de mon paradis normand, ensoleillé et haut en couleurs. Ces images, prises début Juin, illustrent une partie du jardin où sont plantés, entre autres, les rosiers réclamant le plus de chaleur : les hybrides de thé. On ne les voit pas tous sur les photos.

Ces massifs sont les plus anciens, aménagés à mes débuts de jardinière. La passion des roses anciennes ne m'avait pas encore gagnée. La plupart des rosiers ont pris des dimensions incroyables. Surtout en largeur car je les coupe plus sévèrement en hauteur pour éviter la sensation d'étouffement.

Les palmiers et l'olivier ne dénotent pas dans cette ambiance estivale. Ils apportent une note insolite. Ah, j'ai oublié de vous dire que la mer est toute proche. Ne se croirait-on pas en Californie ?...

Jardins de France - Charles de Mills


Marie Curie


Helicrysum italicum


Indigo - Feeling - Mme Isaac Pereire

 
 Marie Curie - Charles de Mills 



 Mme Isaac Pereire - Feeling - Leonardo da Vinci


 Charles de Mills

 Jardins de France




Marie Curie - Leonardo da Vinci

 Line Renaud - Marie Curie

   
Charles de Mills 



Marie Curie 



lundi 6 juillet 2015

Bel inconnu



En me promenant un jour dans la ville, je t'ai découvert dans un jardin abandonné. Tu étais enfoui dans une haie bien dense. Tes branches dépassaient du grillage à la recherche d'un peu de lumière. A leur extrémité, des boutons prometteurs se regroupaient en bouquets. J'ai tout de suite vu à ton feuillage que tu étais un rosier ancien. Il fallait te sauver.


Ni une, ni deux, je suis rentrée à la maison. J'ai pris un sécateur et je suis vite repartie sur les lieux de ta découverte.



Quelques années plus tard, après un bouturage sous haute surveillance, te voici mon bel inconnu. Tu deviendras un grand rosier. Ta famille est sans doute les galliques mais tu as un feuillage vert bleuté foncé qui fait penser aux rosiers alba. Tes fleurs sont grandes, remplies de pétales d'un coloris mauve. Ta floraison est généreuse mais tu es très gourmand en eau pour bien t'épanouir. Tes tiges sont lisses, presque toutes inermes. Tu sens divinement bon.
Je n'ai pas encore réussi à t'identifier. Tu as des airs de Louis van Tyll. Est-ce ton vrai nom ? 
Pour moi, tu resteras toujours mon bel inconnu.