Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

samedi 23 juillet 2016

Jardins romantiques




" Intime et poétique, le jardin romantique se fait harmonies de couleurs tendres, associations de plantes foisonnantes, recoins verdoyants et secrets, gloriettes croulant sous les roses, massifs exubérants ornés de vieilles statues..."

Programme alléchant !

Philippe Ferret nous propose avec sensibilité une analyse en images de ce qui fait l'essence d'une ambiance romantique au jardin.

Autrement dit, l'art et la manière de créer une atmosphère sereine, de concevoir des scènes propices à la contemplation et à la rêverie, d'intégrer des éléments de décor (banc, statue, tonnelle...) qui magnifieront les lieux.

Douceur et harmonie des couleurs sont les maîtres mots pour instiller une âme reposante à notre jardin. Des courbes, des fondus... contribuent à l'équilibre esthétique de la composition.
Par exemple, nous pourrions installer, au fond du jardin, une jolie terrasse de fins gravillons, encadrée de rosiers grimpants...
in the yellow garden, old Bladbean Stud Gardens, chez Carolyn Bruce 

 ... aménager une pergola de fer forgé qui nous conduirait à un pigeonnier revisité...
 


... installer ici ou là des poteries qui, au fil des ans, seraient dissimulées dans les feuillages et des statues, points de mire au bout d'une allée... 

photos : Adeline

... voir grand et s'inspirer de roseraies célèbres en plantant des rosiers lianes aux pieds des arcades... 
roseraie de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne)



 ... chiner à la brocante de petits meubles en bois ou en fer, patinés par le temps et les installer dans un coin cosy...


 ... récupérer les fauteuils en rotin de mamie et les relooker dans un esprit shabby chic...
photo : Carolyn Aiken

... garnir des potées en zinc et les aligner sagement dans le patio, sur les pavés...


... installer une barrière ouvragée qui mènerait vers une fontaine de verdure...
Home and Garden

... retrouver dans la malle du grenier une vieille nappe en dentelle et lui offrir une seconde jeunesse...

... et épuisés par nos rêves de douceur, faire une sieste bien méritée sous l'œil bienfaisant d'une déesse...
dans le jardin canadien de Carolyn Aiken

Jardins romantiques est un bel ouvrage à la lecture fluide qui donne plein d'autres idées d'aménagement et des conseils de végétaux. En 126 pages, l'auteur détaille des mises en scène aisées à reproduire et décrit 74 plantes, sélectionnées pour leur effet gracieux et souple (vivaces, annuelles, bulbes, arbustes...).
Edition La Maison rustique - 2003

P.S : Comme vous l'aurez compris, les photos illustrant cet article ne sont pas celles du livre, mais seulement quelques idées supplémentaires...

lundi 11 juillet 2016

Mes belles de l'été

Avec des températures qui dépassent chaque jour les 32 degrés (à l'ombre ... car il y avait 45°C au thermomètre de la voiture...) pas de doute, l'été est bien installé et il règne comme un petit goût de vacances anticipées.
Les roses, pleines d'allégresse, entament une deuxième, voire une troisième remontée. Il y a au jardin des championnes de la floraison, hélas, je suis incapable de vous les nommer puisque ce sont des achats avec erreur d'étiquetage. Énervant mais pas gravissime, les fleurs sont superbes.
The Fairy  / Louise Odier 

une tendre inconnue 
au vu du port et du feuillage, il pourrait s'agir d'une David Austin 

 au centre du triptyque, Reine des Violettes, en mode décoloration 

un polyantha indéterminé pas hyper sain mais généreux 
Belle surprise avec le fameux Gruss an Aachen qui se pare d'un gros bouquet de fleurs. C'est le moment que je préfère, lorsque la floraison est échelonnée. De ravissants boutons rose orangé côtoient des roses entrouvertes et des plus épanouies. Un orage a grondé avant cette séance photo et il subsiste de fines perles de pluie sur les pétales. 


Heureusement que j'avais sorti l'APN ce jour-là car la floraison est de courte durée. Le rosier est à mi-ombre mais il fait tellement chaud que les roses piquent du nez à la vitesse d'une étoile filante. Les photos bien "vertes" dégagent une impression de fraîcheur mais c'est un pur effet de style ! 
 Gruss an Aachen

La rose opulente d'un coloris pêche clair (coin droit de la mosaïque) supporte mieux le climat du sud. Il s'agit de Geneviève Orsi. Commandée à la roseraie Guillot, je suis enchantée par cette acquisition. Et pour une fois qu'un rosier acheté chez Guillot n'est ni mort, ni mal dénommé, c'est un moment à marquer d'une pierre blanche.

Ce rosier est un hybride de thé au port raide comme les autres rosiers de sa classe et avec un feuillage trop maigre mais sa fleur est ravissante. Elle prend une forme de rose ancienne avec le petit cœur de pétales repliés. Elle ne fane pas trop vite et en plus elle sent bon.
La photo du catalogue Guillot m'avait séduite. Je suis contente que Geneviève Orsi tienne ses promesses... 

Geneviève Orsi