Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

lundi 11 juillet 2016

Mes belles de l'été

Avec des températures qui dépassent chaque jour les 32 degrés (à l'ombre ... car il y avait 45°C au thermomètre de la voiture...) pas de doute, l'été est bien installé et il règne comme un petit goût de vacances anticipées.
Les roses, pleines d'allégresse, entament une deuxième, voire une troisième remontée. Il y a au jardin des championnes de la floraison, hélas, je suis incapable de vous les nommer puisque ce sont des achats avec erreur d'étiquetage. Énervant mais pas gravissime, les fleurs sont superbes.
The Fairy  / Louise Odier 

une tendre inconnue 
au vu du port et du feuillage, il pourrait s'agir d'une David Austin 

 au centre du triptyque, Reine des Violettes, en mode décoloration 

un polyantha indéterminé pas hyper sain mais généreux 
Belle surprise avec le fameux Gruss an Aachen qui se pare d'un gros bouquet de fleurs. C'est le moment que je préfère, lorsque la floraison est échelonnée. De ravissants boutons rose orangé côtoient des roses entrouvertes et des plus épanouies. Un orage a grondé avant cette séance photo et il subsiste de fines perles de pluie sur les pétales. 


Heureusement que j'avais sorti l'APN ce jour-là car la floraison est de courte durée. Le rosier est à mi-ombre mais il fait tellement chaud que les roses piquent du nez à la vitesse d'une étoile filante. Les photos bien "vertes" dégagent une impression de fraîcheur mais c'est un pur effet de style ! 
 Gruss an Aachen

La rose opulente d'un coloris pêche clair (coin droit de la mosaïque) supporte mieux le climat du sud. Il s'agit de Geneviève Orsi. Commandée à la roseraie Guillot, je suis enchantée par cette acquisition. Et pour une fois qu'un rosier acheté chez Guillot n'est ni mort, ni mal dénommé, c'est un moment à marquer d'une pierre blanche.

Ce rosier est un hybride de thé au port raide comme les autres rosiers de sa classe et avec un feuillage trop maigre mais sa fleur est ravissante. Elle prend une forme de rose ancienne avec le petit cœur de pétales repliés. Elle ne fane pas trop vite et en plus elle sent bon.
La photo du catalogue Guillot m'avait séduite. Je suis contente que Geneviève Orsi tienne ses promesses... 

Geneviève Orsi


10 commentaires:

  1. ha oui ! moi aussi je suis carrément convaincue et conquise ! et dire que je n'ai pas cette belle geneviève au jardin alors que je dois avoir un très bon pourcentage du catalogue guillot présent parmi mes roses !!! en parlant de photos il me semble que j'ai vu quelque part qu'ils proposaient justement qu'on leur envoie nos meilleurs images de leurs sélections !! gruss an aachen ... mmmmhmm ... une merveille sur tes images !! comment ?! tu n'as pas identifié tes inconnues ?! flute alors ! et moi qui comptais bien sur toi pour identifier une récente erreur de livraison !! mais qui sait .... !! merci pour cette jolie balade rafraîchissante dans ton paradis rose , bisessssss alix :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien envoyer mes photos à Guillot mais en échange ils m'envoient les rosiers que j'avais commandés !! Dernière erreur en date : un rosier moderne bien blanc reçu à la place d'un rosier ancien bien pourpre...En mars, rien qu'au feuillage luisant, j'avais compris l'entourloupe...
      Bises :)

      Supprimer
  2. Cela te change des températures de Normandie , c'est certain! Quand je vois que les roses cuisent pour deux petits jours à 30° ici, j'imagine ce qu'il en est chez toi.Comme Nathalie , je suis plus qu'étonnée que tu n'aies pas identifié tes inconnues.Mais c'est quoi alors ? Nous qui comptions sur toi pour nous éclairer de toutes tes connaissances !!!Nous voilà perdues !!!!Depuis un moment je fais une fixation sur les roses orangées pêches.Aussi,je craque sur cette belle Geneviève . Bises Alix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les rosiers non dénommés, j'ai une petite idée pour certains mais je préfère être sûre de l'identification avant de m'avancer. L'exercice est délicat, il y a tellement de variétés et beaucoup qui se ressemblent...
      Bises plus fraîches, je respire un peu !

      Supprimer
  3. Gruss an Aachen et Geneviève Orsi sont bien séduisantes, et je préfère Reine des Violettes quand elle délave dans les bleus gris. Ici aussi j'enrage sur les erreur d'étiquettage mais en ce moment c'est pour les vivaces, un galega alba qui se teinte de mauve, un phlox blanc qui point le bout de son nez fuchsia et une campanule rose pâle qui m'a tout l'air d'arriver bleue !mais bon il ne fait point 35 ° et cela me console. Supportes-tu bien ce nouveau climat ? Bizhhhhh.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà habité plusieurs années dans le Sud-Ouest donc la chaleur, je connais !
      C'est une autre manière de vivre et il faut adapter ses méthodes de jardinage et ses plantations. C'est ça le challenge...
      Bises

      Supprimer
  4. Coucou Alix,
    De très jolies photos et une belle performance si ce sont tes rosiers conservés en pot avec des températures démentes!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, toutes mes plantes sont en conteneur et maintenues à mi-ombre. Elles souffrent et moi avec...
      Je t’embrasse.

      Supprimer
  5. Geneviève Orsi est vraiment magnifique ! j'adore ces roses aux tons un peu fanés..... dans le Nord les rosiers Guillot ont bien du mal à s'épanouir, il leur faut une météo plus chaude et c'est bien ce que tu as à présent. Depuis deux jours nous avons chaud (30°C) il faut vite en profite avant que cela ne se gâte par un orage, les roses en place souffrent un peu aussi. Je te fais la bise et surtout excellente semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je constate en effet que les hybrides de thé résistent bien mieux à la chaleur que les galliques. Cela m'attriste, moi qui voulais compléter ma collection. Le jardin va prendre une autre tournure.
      Bises, bon courage, j'ai vu que ton mastodonte était toujours au sol :(

      Supprimer