Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

samedi 26 novembre 2016

Commande de 4 rosiers chez Willemse

Comme moi, peut-être êtes-vous aussi un(e) adepte du site vente-privée.

Sans quitter son fauteuil, ce site marchand permet de faire de belles affaires dans une très large gamme de produits d'habillement et de décoration. Pépiniéristes et rosiéristes écoulent aussi leurs stocks et cet automne, se tenait une vente Willemse.
Je n'avais jamais commandé chez cette jardinerie en ligne. Le catalogue papier est kitsch à souhait, avec des photos trafiquées d'un autre âge !
Pas très motivée, j'ai tout de même cliqué à tâtons sur les végétaux proposés. Des rosiers, ... anciens et anglais, à ces tarifs..., ... hum !, à approfondir.
Et tout d'un coup, mon caddy virtuel a commencé à se garnir.
Boule de neige, un rosier Bourbon, remontant, que je convoitais depuis longtemps. 5 €, hop, dans le panier.
illustration de Grobon
dans Les Roses, Jamain et Forney (1873) 

Comte de Chambord
, un rosier Portland, remontant. Mon exemplaire au jardin a eu un grand coup de chaud cet été et est au bord du précipice, prévoyons un frère de remplacement. 6 €, hop, dans le panier.
Comte de Chambord 

Un couple de rosiers anglais aux noms étranges Her'sAusgreen et Ausgreen's winner ; alors là, pas de supercherie avec moi.
Les coquins, ils vendent du David Austin en inventant des nouveaux noms !! Les classiques rosiers Heritage et Winchester Cathedral se dissimulent sous ces appellations fantaisistes. Qu'importe, 12 € le lot, hop, dans le panier.
Winchester Cathedral 

Heritage 

Dans un prochain article, je vous raconte la réception de cette commande. A suivre...

dimanche 13 novembre 2016

Pink Ghislaine de Feligonde

Histoire d'un deuil.  
Drôle de préambule, me direz-vous, et pourtant c'est bien le récit d'un passage de vie à trépas que j'aborde cette fois-ci. 
Il était si beau et prometteur ce rosier, lorsque je l'avais acheté en 2014, dans une jardinerie.
Pink Ghislaine de Feligonde m'a quittée cet été, sans crier gare. De sécheresse, croyez-vous, et bien même pas. Je l'arrosais consciencieusement comme ses compagnons d'infortune. 
credit photo : jardin.help
Je ne sais pas ce qui s'est produit. Ses tiges graciles ont péri subitement. Je n'ai plus que de rares photos en souvenir. Tristesse, ses grappes de fleurs étaient empreintes d'une grande douceur et formaient des roses à l'ancienne en modèle réduit.  
Ce rosier grimpant, hybride de multiflora est un semis de Ghislaine de Feligonde, obtenu par le rosiériste Fabien Ducher, en 2007.
Son feuillage, léger et effilé, était tellement gracieux. Comme j'aurais aimé qu'il grimpe sur mon cabanon au fond du jardin et forme comme un immense dôme de bouquets rose nacré.
Ses boutons crème s'ouvrent en rosettes d'un rose plus ou moins foncé. Avec le soleil, les fleurs s'éclaircissent terriblement et finissent presque blanches.

Je le regrette beaucoup.


Sources :
http://www.roseraie-fabien-ducher.com/
http://liris.cnrs.fr/