Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

lundi 30 mai 2016

Rendez-vous aux Jardins 2016

Le ministère de la Culture et de la Communication nous invite à participer à la 14ème édition des Rendez-vous aux jardins, qui aura lieu du 3 au 5 juin 2016.
Et si l'on prenait le temps de visiter une roseraie ou un jardin de roses ou tout simplement un jardin généraliste ? Pendant ces 3 jours, ce sont plus de 2300 parcs et jardins, dont 500 à titre exceptionnel qui ouvrent leurs portes.
En Charente-Maritime (17)

Je vous conseille de consulter le programme de cet événement national sur le site dédié :

la roseraie du Jardin des Plantes, à Paris 5è 

Il est possible de télécharger pour chaque région de France, la liste des adresses ouvertes à la visite, avec tous les renseignements pratiques. Le thème retenu cette année est " Les couleurs du jardin".
chez Eric Lenoir, le jardin des Oubliées (roses anciennes normandes)
à Balleroy (14)
 

le jardin d'Evelyne et Francis, à Pontenx-les-Forges, dans les Landes (40)
 
Cette manifestation nationale est une invitation à profiter de la richesse des parcs et jardins de notre pays, qu'ils soient publics ou privés. Certains jardins n'ouvrent leur grille que lors de ce Rendez-vous.
en Champagne, le jardin secret de Sophie et Olivier, à Châteauvillain (52)
 
Le temps d’un week-end, des animations exceptionnelles viendront aussi souligner la dimension culturelle de certains lieux. L'occasion s'offre à nous de découvrir en même temps des sites historiques de toute beauté.
Château de Losse en Dordogne (24)

Bonne visite à tous !

vendredi 20 mai 2016

Tuscany and co

Parmi les formes les plus anciennes de rosa gallica, coexistent deux roses à l'aspect de velours, Tuscany et Tuscany Superb. La seconde est un semis de la première.
Mère et fille sont toutes les deux "superb" avec leur couleur grenat très foncé. 
Tuscany 
La rose mère est un véritable monument. Une rose historique, connue au moins depuis le XVIIème siècle, qui a été décrite avec précision par les Anglais. Elle porte les noms suivants selon les époques :

  • rosa milesia flore rubro pleno (1613) 
  • the double velvet rose (1629) 
  • rosa holoserica multiplex (1665)
  • rosa holosericea plena (1770)
  • rosa maheca semi-double (1814)
  • rosa centifolia double velvet (1811)
  • the Tuscany rose (1820)

  • Tuscany fut l'une des premières roses à être illustrée dans les ouvrages de botanique, notamment dans l'Hortus eystettensis. (gravure ci-contre).
    Légèrement double, elle possède un anneau d'étamines dorées proéminent, qui donne beaucoup de caractère à la fleur. 
    Ce rosier a des tiges assez grêles, sans aiguillons. A maturité, il mesure 1,30 m environ.
    Les roses viennent en bouquet de trois à sept et dégagent une odeur sucrée. Elles s'ouvrent à plat et le contraste entre le jaune du cœur et le Bordeaux des pétales est alors encore plus saisissant.
    
    Tuscany Superb
    
    La fille ressemble en tout point à sa mère, du point de vue du coloris. Mais elle comporte nettement plus de pétales. Elle a été obtenue avant 1837 par Thomas Rivers, un botaniste anglais.
    Le cœur d'étamines disparaît sous l'avalanche un peu désordonnée des pétales.  

    

    Dans sa jeunesse, le rosier croule sous le poids de ses fleurs. Les rameaux traînent à terre et nécessitent un petit tuteurage de soutien.
    Les roses de Tuscany Superb prennent une couleur presque noire à la fanaison. Elles semblent d'ailleurs marbrées. Le revers des pétales, plus clair, se teinte d'argent.   


    


    mardi 10 mai 2016

    Lovely bride

    rosier à fleurs groupées, obtenu par Meilland, commercialisé en 2000.
    
    sous la rosée
    Une fois n'est pas coutume, je retiens l'appellation anglaise pour présenter ce ravissant rosier paysager.
    Charmante Mariée, c'est tout de même plus glamour que Lovely Meilland ou Lovely Meidiland... Et ce nom lui va à ravir.
    On tombe nez à nez avec ces adorables petites corolles au teint diaphane et on a tout de suite envie d'en faire un bouquet tout rond pour une jeune femme, prête à convoler.
    Je suis tombée complètement par hasard sur ce rosier, en longeant une allée de centre commercial. Il faut dire que sa vocation première est de décorer en masse les jardins publics ou en haie les terre-pleins de boulevards périphériques.

    
    Comme tout bon rosier paysager, Lovely Bride a la faveur des jardiniers communaux qui apprécient sa rusticité et sa floribondité non stop. Un coup de cisaille électrique et il repart.
    Bref, un rosier "zéro souci" mais quel dommage de le réduire à cette seule utilisation ! Il porte de si mignonnes spirales rose nacré. 
    photo : alena.alenkiy
    Il a un charme fou et a parfaitement sa place dans le jardin d'un particulier. Ses bouquets de roses croulent sous leur poids et s'alanguissent sur cet exemple, en bordure de massif. Lovely Bride peut devenir assez volumineux, mieux vaut alors lui laisser une place de choix.
    En général, je ne donne pas d'indication de hauteur car encore plus que la couleur, il s'agit d'un critère extrêmement variable, qui fluctue en fonction du climat, de la qualité du sol et... des velléités de taille du jardinier... Pour information, il est annoncé à 0,70 m de stature, dans les catalogues. Dans le Midi, il culmine à 1,30 m.