Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

mercredi 25 juillet 2018

Des compagnes estivales

Quel soleil ! La sécheresse sévit sans grande surprise dans mon jardin sudiste. 
Heureusement, avec un arrosage soigné et régulier, les plantes tiennent le coup sans fléchir. J'arrose copieusement pelouse et massifs, une seule fois par semaine. Cela incite les végétaux à s'enraciner en profondeur et à chercher l'eau loin sous terre et non en superficie. Cette année, des orages de chaleur hebdomadaires m'aident grandement, sans faire de dégâts. 
Pour mémoire, mes mixed borders de rosiers et plantes vivaces sont orientés au Nord, en majorité. Vous remarquerez tout de même la luminosité incroyable ! 
Les plantes montrant des signes de faiblesse (l'oïdium touche certains feuillages de rosiers) ont droit à un régime de faveur avec un arrosage ciblé. Les rosiers qui sont atteints de taches noires sont gâtés avec en prime une dose d'engrais liquide. J'enlève toutes les feuilles malades, des nouvelles, toutes propres, apparaissent bien vite.
Il ne faut pas se voiler la face, un jardin fleuri et nickel en plein été nécessite de nombreux efforts et des soins attentifs. Les jardins sans jardinier n'existent pas.
Mais cela en vaut la peine !

Veronica spicata rosea
Geranium vivace Rozanne


Rosa damascena semperflorens
(deuxième floraison de la saison)


geranium 'Rozanne'

Chantal Mérieux                                              Scaveola                    

Salvia microphylla ' Dancing Dolls'               Chantal Mérieux


Mary Rose
(deuxième floraison, rose plus foncé)



Salvia nemorosa 'Mainacht'

 The Faun
(deuxième floraison)


Geranium riversleaianum 'Russel Prichard'


Dames de Chenonceau
(deuxième floraison)

Calamintha nepeta ' Marvelette Blue'



Pelargonium


Convolvulus cneorum
Rosa La Marne (floraison continue, mais beaucoup plus claire en juillet)


 Baby Faurax
(deuxième floraison) 



Line Renaud
(deuxième floraison)

dimanche 15 juillet 2018

Un Jardin Mosaïque, dans la Sarthe

Je vais finir par regretter de ne pas avoir suivi cette série télévisée 'Le Jardin préféré des Français'. On y repère vraiment des pépites. En vérité, je n'ai regardé qu'une seule émission de la série. Les reportages jardins m'avaient semblé bien trop expéditifs pour en apprécier la beauté et j'étais restée sur ma faim.
Ce n'est donc que maintenant que je découvre le jardin métissé de Philippe et Khady Grandry, dans la Sarthe. Leur jardin champêtre, ponctué d'îlots de fleurs sauvages et horticoles et agrémenté d'un potager en 'désordre contrôlé', porte bien son nom Jardin Mosaïque.

Le jardinier, chantre du jardin naturel avec zéro travail du sol et maxi paillage, n'est pas avare d'interviews. On se régale de l'écouter raconter son parcours et sa technique de culture, dans les reportages vidéos.
Son site internet, très complet, fourmille aussi de vues magnifiques de sa collection de roses anciennes et de plantes vivaces. Les espaces sauvages préservés constituent un formidable réservoir et un refuge pour la flore et la faune locale.

Le jardin de 2,5 hectares est ouvert à la visite de mai à octobre.











Jardin Mosaïque
La Salle
route de Poillé
72430 ASNIERES-SUR-VEGRE


Crédits photographiques :
https://www.lejardinmosaique.com
https://actu.fr/pays-de-la-loire/asnieres-sur-vegre

jeudi 5 juillet 2018

Planches de roses

C'est très instructif de réaliser des planches comparatives. On n'évalue pas toujours facilement la couleur, la taille, la forme d'une fleur, lorsqu'elle est photographiée seule.
Alors, au fil des floraisons successives, je suis allée cueillir quelques roses du jardin et je les ai disposées côte à côte sur la pelouse. Ce petit jeu est particulièrement intéressant avec les roses anciennes qui se ressemblent beaucoup. 
Et en retournant les corolles, la surprise est au rendez-vous. Certaines roses, aux pétales très foncés, sont en fait d'une couleur beaucoup plus claire, au revers.
Je vous laisse découvrir ces jolis tableaux végétaux. 
Felicia / Boule de neige
Louis Blériot
Blue Boy / Katharina Zeimet

 Charles de Mills (rose gallique) / Jacques Cartier (rose de Portland)
Rose du Roi (rose de Portland) / Rose de Rescht (rose de Portland)



Rose de Rescht (rose de Portland)
Pompon perpetual (rose de Portland)

Charles de Mills / Hippolyte
roses galliques


 Mme Zoetmans (rose de Damas)
Triomphe de Flore (rose gallique)