Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

mardi 21 février 2017

La Virginale

rosier alba, non remontant.
Une nouvelle fois, nous sommes en présence d'un mystère à éclaircir. Quelle est cette merveille, conservée à la Roseraie de L'Haÿ-les-Roses, sous le nom La Virginale ?
photo de Valérie à L'Haÿ-les-Roses

La très pointue pépinière "Les Rosiers du Berry" en donne la description suivante : Buisson vigoureux, feuillage vert grisâtre ; fleur double rose carné pâlissant au blanc rosé, très proche de la variété Cuisse de Nymphe. Hauteur : 180 - 220 cm 
En 1912, le collectionneur Jules Gravereaux la jugea blanc pur mais il la confondit avec la variété La Royale (rosa alba regalis) qui est en fait la Grande Cuisse de nymphe.
Bizarre, bizarre, elle ressemble à s'y méprendre à la rose très ancienne rosa lacteola dont les synonymes sont les suivants (présentés parmi les rosiers alba, dans cette étude que j'avais faite) :

 
  • rosa lacteola (Joachim Camerarius, 1588)
  • rosa lacteola camerarii, centifolia (Basilius Besler, 1613)
  • rosa alba minor (Caspar Bauhin, 1623)
  • the lesser white rose (John Parkinson, 1629)
  • the white rose with smaller flowers and shrub of lower growth (Miller, 1754)
  • le petit rosier à fleur blanche (Duhamel du Monceau, 1755)
  • dwarf white rose (Weston, 1770) = la rose blanche naine
  • la rose blanche à cent feuilles (Brotier, 1779)
  • rosa centifolia lacteola (Rössig, 1802), gravure ci-dessous



Il se pourrait bien que rosa lacteola, dont on avait perdu la trace, soit tout simplement cette rose : La Virginale, dont le nom lui va à ravir.
photo de Rosemai, auteur du blog culte "Mon jardin de roses anciennes"
(http://rosemai.canalblog.com/)
 
 

mardi 31 janvier 2017

Fêtes des roses 2017

Comme chaque année, faisons un petit tour de France pour alimenter notre agenda en fêtes des roses.

Du Nord au Sud, les manifestations ne manquent pas et les passionnés de roses retrouvent leurs festivals favoris pour faire le plein de senteurs et de couleurs. Certains organisateurs ont déjà programmé les dates et conçu leur affiche. D'autres n'ont pas encore publié sur le sujet. Cet article sera donc évolutif. J'ajouterai au fur et à mesure les nouvelles dates.
En cliquant sur les liens, vous accéderez directement aux sites internet, pour avoir toutes les infos pratiques. 

 6 et 7 mai 2017      Fête des Roses à la villa Ephrussi de Rothschild, à St-Jean-Cap-Ferrat (06)
Chaque année, la Côte d'Azur ouvre le bal des fêtes des roses. Luxe et douceur du temps rythment cet événement printanier, dans les jardins à la française du palais. Aux côtés des rosiéristes, d'autres professionnels sont invités à prendre place dans les allées pour présenter des plantes rares, des fleurs méditerranéennes, des iris, des agrumes...
L'alliance de l'exotisme et des roses, un thème qui m'est cher. Entrée payante.
http://www.villa-ephrussi.com/fr/fete-roses-et-plantes



Millie Brown Photography 

 12 au 14 mai 2017    Expo Rose, à Grasse (06)
Dans le centre historique et sur les espaces d'exposition, les compositions florales de roses coupées rendent hommage à la ville, capitale du parfum. Des milliers de roses décorent fontaines et façades. Parcours libre.

photo de Charlie



http:///autant-en-emporte-la-rose.html



 27 et 28 mai 2017    Festival des Roses, à Chédigny (37)
Tous les ans, ce village de Touraine se métamorphose en pépinière géante. Chédigny se ferme aux voitures et s'ouvre aux piétons pour un grand show dédié aux amoureux des roses. Entrée payante.
http://www.chedigny.fr/festival-des-roses-de-chedigny
http://rosesdechedigny.canalblog.com








 4 juin 2017    Fête des roses, à Gerberoy (60)
En ce premier dimanche de juin, le village sera une nouvelle fois envahi par les rosiers de toutes sortes. Marée humaine et florale vont égayer les ruelles de cette petite commune de caractère. 
https://www.fetedesroses.org
https://www.gerberoy.info






 9-10-11 juin 2017     Journées de la Rose, à Chaalis (60)
Depuis 15 ans, le parc de l'abbaye de Chaalis ouvre ses grilles à une centaine d'exposants horticulteurs, pépiniéristes, rosiéristes, artistes et artisans. L'occasion de faire quelques emplettes et de se balader dans la roseraie, à l'apogée de sa floraison. Entrée payante. 
http://www.journees-de-la-rose.com





 11 juin 2017     Fête des Roses, à Rosheim (67)
A l'occasion du 11ème anniversaire de la création de cette roseraie alsacienne de conception très classique, journée portes ouvertes de 10h jusqu'en fin de soirée. Vente de rosiers en pot, bouquets de roses et arrangements, conseils. Entrée gratuite. 
http://www.roseraie-rosheim.fr/fete-des-roses
http://www.roseraie-rosheim.fr


  

 17-18 juin 2017     Fête des Roses, à Veules-les-Roses (76)
Forte de son succès, la municipalité normande de Veules-les-Roses lance la neuvième édition de la "Rose en Fête".
Une Fête des plantes organisée dans la Cour du vieux château et le Clos Saint Vincent de Paul, le temps d'un week-end 10h à 19h. Une trentaine d'exposants (horticulteurs, pépiniéristes et professionnels du métier) seront réunis pour présenter de nombreuses variétés et apporter leurs conseils au public. Matériel de jardinage, objets de décoration, seront là pour venir égayer les jardins... Enfin, ateliers, animations autour de l'art du jardin, conférences accompagneront les visiteurs tout au long de la journée. Entrée gratuite.
http://www.veules-les-roses.fr 




 


 13 au 17 juillet 2017    Journées de la Rose, à Doué-la-Fontaine (49)
Pendant une semaine, les arènes troglodytiques de ce haut lieu angevin de production de rosiers, seront décorées de milliers de fleurs naturelles. Auront lieu le concours international d'art floral et le concours de la plus belle rose de jardin. Le thème retenu pour cette session est "La Rose et l'Histoire". Entrée payante.
 http://www.journeesdelarose.com





vendredi 6 janvier 2017

Commande de rosiers chez Willemse : le verdict

Il est temps que je vous conte enfin mon ressenti, suite à cette commande de rosiers à prix discount.
Vous vous souvenez, je vous racontais ces achats imprévus dans cet article.
Mais reprenons le fil de l'histoire. J'ai reçu le colis assez rapidement. Les plants étaient emballés sous plastique, certains en motte, d'autres à racines nues.
Après mes mésaventures chez des rosiéristes français bien connus qui m'ont fourgué plusieurs fois des rosiers aux racines totalement mutilées, je suis très vigilante sur ce point. C'est un critère vraiment primordial : les racines doivent avoir une longueur suffisante, pour une bonne reprise. Sinon, le jardinier court le risque de planter un rosier qui va peiner terriblement à (re)construire son système racinaire. Au pire, la croissance des racines sera inexistante, le rosier va végéter puis mourir.
Les branches, quant à elles, doivent être uniformément vertes, exemptes de taches brunes, signes avant-coureurs d'un pourrissement futur.
Bonne pioche avec le rosier Boule de neige, ci dessus. Je l'ai commandé en deux exemplaires et le duo présente un réseau de racines développé, de bonne taille, avec quelques radicelles. 
Mention passable pour le rosier Comte de Chambord qui offre une qualité standard.
En partie aérienne, surgissent 3 branches. Le minimum légal. 
Les racines sont emmitouflées dans un manchon en toile de jute.

Agréable surprise avec le couple de britanniques. 
Heritage et Winchester Cathedral dardent un faisceau de fortes tiges.
Après déballage des mottes, pas de surprise, les racines sont saines et protégées du dessèchement. 
Verdict : cette commande est tout à fait satisfaisante. A la lecture de vos commentaires, lors du premier chapitre, la partie n'était pas gagnée d'avance. En définitive, je ne suis pas du tout déçue de ces achats, bien au contraire. Juste une remarque, la nature du porte-greffe n'était pas mentionnée.
Boule de neige
Il reste, à présent, les étapes de reprise et de floraison à surveiller. Je ne suis pas à l'abri d'une erreur de livraison. Les problèmes d'étiquetage étant malheureusement récurrents, ouvrons l'oeil en mai, à l'apparition des fleurs.
Aujourd'hui même, les rosiers se portent à merveille. Ils ont été placés en jauge car je n'ai pas encore prévu leur emplacement définitif. Des petites feuilles vertes ont déjà poussé sur les David Austin, elles bravent le froid polaire actuel, inhabituel. 

Je profite de ce premier article 2017 pour vous souhaiter une excellente année. Lecteurs francophones ou étrangers, vous êtes toujours plus nombreux d'année en année à me suivre. Merci à tous. 


mercredi 14 décembre 2016

Au nord de Lyon : Le jardin de ma mère (69)

Posséder une riche collection de roses historiques n'induit pas forcément cultiver un beau jardin et encore moins tenir un beau blog...
C'est en voulant compléter ma liste de roseraies privées à visiter que j'ai découvert l'univers de Christiane Morizot.
Non, ce n'est pas ma mère mais une passionnée de roses anciennes qui officie dans la région lyonnaise. Et Christiane remporte justement haut la main le triple challenge : d'avoir manifestement un beau jardin, de réunir un ensemble de roses anciennes très ciblé et de tenir un site internet merveilleux.

En 20 ans tout ronds, elle a planté une collection d'arbres et arbustes d'ornement et une collection de 450 variétés de roses anciennes, issues de tous les groupes (botaniques, alba, centfeuilles, galliques, Damas, Portland, Noisette, Chine, HR...).  
Dans sa soif de collection et de sauvegarde, cette rhodologue chevronnée aménage aussi actuellement un nouveau jardin, nommé Le Clos de Nuits, afin d'accueillir les galliques (250 pieds) qui manquent à l'appel. Cette seconde roseraie, à vocation conservatrice, vient compléter sa collection déjà bien fournie et permettra de comparer les variétés.
 
Le Clos de Nuits
Je ne vais pas la plagier, elle raconte elle-même très bien, par le menu détail, l'aventure de son jardin, ses ambitions, ses projets... Ses photos sont époustouflantes. J'aime, sur son site, l'index alphabétique des rosiers qu'elle possède, avec un classement par famille de roses.  
créations de Jean-Pierre VIBERT
distribuées par la pépinière Mela Rosa

Mention spéciale également à son idée lumineuse de réunir les créations de l'obtenteur contemporain Jean-Pierre Vibert, un hybrideur trop peu connu de roses galliques, dans la ligne directe du fameux Vibert, rosiériste du XIXè siècle.
 
Christiane Morizot (centifolia, JP Vibert)

Christiane Morizot
72 bd Docteur Emile Guyot
69830 SAINT GEORGES DE RENEINS




Rose de Schelfhout (gallique)
Le temps des cerises (multiflora, J-P Vibert)
Ariane (gallique)




 Thalie la Gentille (gallique)


Unique Panachée (centifolia)



  
Le Jardin de ma Mère 


Le Jardin de ma Mère : une adresse virtuelle et réelle exemplaire.

Crédits photographiques :
http://www.lejardindemamere.fr/
https://www.facebook.com/lejardindemamere/
http://www.lyon-roses/fr/roses-jardins
http://jardins-au-coeur.blogspot.fr/
http://www.jeanpierrevibert.com/