Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

dimanche 15 juillet 2018

Un Jardin Mosaïque, dans la Sarthe

Je vais finir par regretter de ne pas avoir suivi cette série télévisée 'Le Jardin préféré des Français'. On y repère vraiment des pépites. En vérité, je n'ai regardé qu'une seule émission de la série. Les reportages jardins m'avaient semblé bien trop expéditifs pour en apprécier la beauté et j'étais restée sur ma faim.
Ce n'est donc que maintenant que je découvre le jardin métissé de Philippe et Khady Grandry, dans la Sarthe. Leur jardin champêtre, ponctué d'îlots de fleurs sauvages et horticoles et agrémenté d'un potager en 'désordre contrôlé', porte bien son nom Jardin Mosaïque.

Le jardinier, chantre du jardin naturel avec zéro travail du sol et maxi paillage, n'est pas avare d'interviews. On se régale de l'écouter raconter son parcours et sa technique de culture, dans les reportages vidéos.
Son site internet, très complet, fourmille aussi de vues magnifiques de sa collection de roses anciennes et de plantes vivaces. Les espaces sauvages préservés constituent un formidable réservoir et un refuge pour la flore et la faune locale.

Le jardin de 2,5 hectares est ouvert à la visite de mai à octobre.











Jardin Mosaïque
La Salle
route de Poillé
72430 ASNIERES-SUR-VEGRE


Crédits photographiques :
https://www.lejardinmosaique.com
https://actu.fr/pays-de-la-loire/asnieres-sur-vegre

jeudi 5 juillet 2018

Planches de roses

C'est très instructif de réaliser des planches comparatives. On n'évalue pas toujours facilement la couleur, la taille, la forme d'une fleur, lorsqu'elle est photographiée seule.
Alors, au fil des floraisons successives, je suis allée cueillir quelques roses du jardin et je les ai disposées côte à côte sur la pelouse. Ce petit jeu est particulièrement intéressant avec les roses anciennes qui se ressemblent beaucoup. 
Et en retournant les corolles, la surprise est au rendez-vous. Certaines roses, aux pétales très foncés, sont en fait d'une couleur beaucoup plus claire, au revers.
Je vous laisse découvrir ces jolis tableaux végétaux. 
Felicia / Boule de neige
Louis Blériot
Blue Boy / Katharina Zeimet

 Charles de Mills (rose gallique) / Jacques Cartier (rose de Portland)
Rose du Roi (rose de Portland) / Rose de Rescht (rose de Portland)



Rose de Rescht (rose de Portland)
Pompon perpetual (rose de Portland)

Charles de Mills / Hippolyte
roses galliques


 Mme Zoetmans (rose de Damas)
Triomphe de Flore (rose gallique)

lundi 25 juin 2018

Mes roses au soleil

Je vous emmène aujourd'hui vers mon massif de la clématite. A croire qu'il n'y en a qu'une clématite au jardin..., en fait, elle a des sœurs mais pas beaucoup. Il faudrait que j'en rajoute. 
Au moment de ces photos, c'est la clematis Piilu, avec ses larges étoiles au ton parme, qui offrait ses fleurs. Elle se cachait derrière quelques rosiers anciens. Ils sont désormais tous défleuris mais m'ont offert un beau spectacle.


Purple Lodge
On la voit ici, cette belle Piilu. Elle est derrière le rosier gallique 'Belle sans Flatterie'. Pas très loin, j'ai planté deux ténébreux qui revêtent pratiquement la même couleur sombre : les rosiers buissons remontants 'Baron de Gossard' et 'Purple Lodge'. Un coloris violine magnifique, magnétique, masculin...mon préféré.


Baron de Gossard

Belle sans Flatterie
Dans ce coin, se côtoient donc du violet, du rose, du bleu et un tout nouveau rosier panaché, 'Ferdinand Pichard'. Il a été planté en février 2017 mais n'a pas voulu fleurir l'an passé. Je découvre donc sa fleur striée de pourpre et de rose pâle, pour la première fois. Lumineuse. Superbe.
 


Ferdinand Pichard 
 Tout ce beau monde est noyé dans les géraniums vivaces, qui se hissent pour participer aussi à la fête. On aperçoit également le rosier 'Pénélope' avec ses fleurs laiteuses.





geranium pratense 'Mrs Kendall Clark'
Au fond du jardin, lui aussi un peu perdu dans la masse, se trouve le délicat 'Pink Prosperity'. Ce rosier arbustif n'a pas sa taille adulte et je ne l'ai pas assez taillé cet hiver mais il est charmant avec ses bouquets de roses très doubles. Prospère : il l'est, avec ses grandes tiges qui ploient en tout sens. Pink : c'est variable en fonction de la météo. En 2017, sous un soleil intense, je n'ai pas vu une once de rose sur ses pétales. Il était tout blanc.


Pink Prosperity
Je ne pense pas à photographier en détail ma collection de geraniums vivaces. Ils sont pourtant si photogéniques en macro. Beaucoup sont situés en front de massifs comme les cantabrigiensesanguineum ou renardii. En revanche, ceux de la famille des pratense ou himalayense sont pour la plupart placés en milieu de parterres car ils n'ont pas de tenue et s'effondrent un peu trop à mon goût. Les rosiers leur servent de tuteurs.
geranium 'Jolly Bee'


Dans le jardin, d'autres beautés se laissent aussi découvrir. 
Voici en vrac, quelques photos souvenirs de cette très belle édition printemps 2018.



geranium sanguineum striatum 
(le petit coléoptère vert est un Oedemera nobilis mâle)


geranium Rozanne

Cornelia


Mme Isaac Péreire

geranium pratense 'Summer Skies'