Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

samedi 1 avril 2017

Rose de Rescht

Rosier de Damas, remontant, mis au commerce dans les années 50.

Voici un rosier bien précieux qui trouve facilement sa place dans les petits jardins. Cette variété, peu exigeante et facile d'entretien, prend la forme d'un buisson compact, très branchu et feuillu.


Rose de Rescht (mieux Resht) passe pour avoir été découvert par une collectionneuse anglaise, Miss Nancy Lindsay (1896-1973).
Passionnée de botanique comme sa mère, la paysagiste renommée Norah Lindsay, cette pépiniériste raconta dans les années d'après-guerre, l'avoir introduit d'Iran, précisément de la ville de Resht (Rasht).

Nancy Lindsay rapporta d'ailleurs plusieurs rosiers de ses expéditions en Perse, entre 1935-1939  : 'Gloire de Guilan', commercialisé en 1949 ; 'Sharastanek' ; 'Samarkand' ; 'Rose d'hivers' (sic).

C'est elle aussi qui découvrit le rosier 'Belle Amour', mais cette fois-ci, dans un couvent en Normandie.

 Norah Lindsay, née Bourke (1873-1948)
Rose de Resht, dont l'appartenance au groupe des Damas se traduit par un parfum puissant et la présence de nombreux aiguillons, est souvent répertorié dans la famille des roses de Portland, en raison de sa remontance et de ses pédoncules très courts. En effet, les fleurs sont encadrées par les folioles supérieures et paraissent posées sur un nid de feuillage. 
Ce rosier est peut-être très ancien et était en fait déjà cultivé en Europe au XIXème, selon certains auteurs (Anny Jacob, Peter Beals). Nous ne saurons jamais la vérité. Contentons nous d'admirer ce prodigieux buisson qui fleurit sans relâche. Ses roses, de petite taille et très fournies en menus pétales, sont fuchsia pourpré. Elles s'épanouissent avec contraste sur des feuilles vert foncé, à l'aspect gaufré. 


Ce trésor persan se couvre de boutons et de pompons si serrés les uns contre les autres, que bien souvent, j'ôte les feuilles terminales afin de les libérer de leur carcan. Suite à ce geste salvateur, les roses s'épanouissent plus à leur aise. Je ne manque pas non plus de beaucoup arroser en plein été, car les rosettes fanent assez vite par grosse chaleur.  
Une valeur sûre donc, à adopter pour avoir la joie de cultiver un rosier ancien et remontant.

21 commentaires:

  1. J'aime beaucoup sa couleur et sa forme. Est-il aussi sain qu'il le laisse penser sur les photos ?

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Merci :) Je vais donc le rajouter sur ma wish list.

      Supprimer
  3. Quelle belle histoire tu nous contes encore Alix! Cet femme a un regard si triste ! Elle devait s'évadait dans ses roses ! Je ne suis pas une experte du tout mais ce rosier me fait penser à mon "gloire des mousseux " sauf qu'il ne remonte pas , lui.Merci Alix et bon dimanche .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le regard triste et le look des "années folles", peut-être pas si folles que ça.
      Euh, tu dis, Rose de Resht semblable à Gloire des mousseux ? Ce dernier est rose clair !!
      Maryse, as-tu perdu tes lunettes ? !!
      A ta décharge, c'est vrai que les fleurs et boutons de Gloire des mousseux sont aussi posées sur un nid de feuillage. 😉
      Bises

      Supprimer
    2. J'ai bien mes lunettes mais ma myopie s'est accentuée !!!!!! Je ris mais en vrai je n'arrive pas à prendre de rendez vous chez mon ophtalmo !!!Tu as raison elle est bien plus claire .Je suis retournée voir mes photos ! Bises

      Supprimer
  4. J'ai planté ce rosier en novembre dernier; je l'ai eu en jardinerie "en solde" pour 7 Euros! J'ai bien vu qu'il avait passé l'été dans son pot en plastique, personne ne l'avait acheté et ses tiges avaient bien été ratiboisées puis on l'avait placé dans un coin des bonnes affaires dehors...mais j'avais déjà vu de nombreuses fois des photos de ce rosier dans les livres, sur internet...je suis repartie avec! et bien c'est un costaud, il s'en est sorti même si il restera assez bas cette année je pense! quand je vois tes photos, quelle merveille ce rosier (et je vais faire des recherches sur le rosier "Belle Amour" que je ne connais pas).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as eu l'oeil ! Rose de Resht est un costaud, pas fragile du tout en effet.
      Tu vas voir, Belle Amour est aussi un Damas (hybridé sans doute avec un rosier alba) mais d'un tout autre style. Une fleur moins ténébreuse, plus lumineuse.
      Bises

      Supprimer
    2. "Belle Amour" est effectivement très jolie, et quelle surprise de découvrir qu'elle a été retrouvée dans un couvent d'Elbeuf! Habitant en région Rouennaise, Elbeuf n'est vraiment pas loin pour moi mais je n'y met JAMAIS les pieds donc je ne connais pas le patrimoine historique de cette ville... et puis, au fil des recherches il s'avère que le couvent en question est l'abbaye de Bonport c'est à dire la ville de Pont-de l'Arche (je passe dans cette ville toutes les semaines!) Etant une passionnée d'Histoire et d'abbayes, je répète depuis des années que je dois visiter cette abbaye; du coup je compte bien le faire cette année et voir si l'on parle de la redécouverte de cette rose durant la visite! merci Alix pour cet article, toutes les recherches autour sont passionnantes!

      Supprimer
  5. Hi Alix, I enjoyed reading your post about rosa 'Rose de Rescht'. Coincidentally I am planning to plant one bush of this variety this weekend in my front yard. In my garden this rose seems to be more shade tolerant than others, which is another plus in my eyes. A little bit of shade from the hot afternoon sun may also help to prevent the blooms from frying in the heat of summer.
    Warm regards from Southern California,
    Christina

    RépondreSupprimer
  6. Salut Alix,
    J'ai ce rosier chez moi et je l'adore.
    Il drageonne beaucoup et ne demande aucun soin. J'en ai arraché des touffes en plein mois d'aout, pendant la canicule car il est planté là où on devait faire des travaux, il a passé l'hiver, gelé dans son contenant et est reparti au printemps comme si de rien n'était.
    Par contre je ne pense pas que ce soit Norah lindsay qui l'ai introduit,je pencherais plutôt pour une ré introduction. Car les exemplaires de ce rosier que j'ai m'ont été donnés par mes beaux-parents, il vagabonde chez eux au moins depuis le temps de leurs parents... Ce qui nous fait remonter minimum aux années 40 et je doute fort que des agriculteurs à cette époque achètent des rosiers nouvellement introduits par une paysagiste anglaise. Orléans était au milieu du XIXe jusqu'au milieu du XXe une grosse région de création et de multiplication de roses : il était là bien avant que Mme Lindsay le redécouvre...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Béné,
      merci beaucoup pour ce témoignage très intéressant. Il y a effectivement un doute qui subsiste sur l'origine de ce rosier et ton analyse est pertinente.
      En revanche, es-tu certaine que le rosier que tu as récupéré, est Rose de Resht ? J'ai également sauvé dans le jardin d'une vieille ferme, un rosier qui lui ressemble, un petit Damas aux fleurs un peu plus petites et plus claires.
      Passionnant !

      Supprimer
    2. Salut Alix,
      je ne suis pas sure à 100% mais on est plusieurs amatrices de roses à l'avoir identifié comme tel. Bises

      Supprimer
  7. Ah qu'il est agréable de te lire en ce dimanche de printemps: Rose de resht est un de mes rosiers fétiches, plantés après l'avoir vu chez André Eve. Intéressant ce que dit Bénédicte!
    Le doute restera sur l'origine de ce rosiers certainement mais ce qui est certain, c'est que je le replanterais demain s'il le fallait!
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai "déménagé" Rose de Resht de Normandie pour le planter dans mon jardin actuel. C'est dire combien c'est un rosier estimable !
      Bon dimanche Sophie

      Supprimer
  8. bonjour
    très belle histoire et pure coïncidence j’étais justement sur les rosiers de Damas .
    André-Joël

    RépondreSupprimer
  9. Il est au jardin depuis l'année dernière, il y a e quoi craquer devant ses fleurs et son merveilleux coloris. ..vivement qu'il soit en fleurs !
    Bonne journée Alix

    RépondreSupprimer
  10. Eh bien ma chère Alix tu m'as une fois de plus convaincue ! Elle est vraiment très belle, et je la verrai bien au jardin ce n'est vertes pas la place qui manque. Ta rechercher est comme toujours fort intéressante et je me délecte encore et encore à admirer aussi le ravissant portrait de Norah Lindsay que grâce à toi je découvre. Ne trouves-tu pas que son visage en délicate rondeur est mis en valeur par cette coiffure au turban ? J'adoooore ! Et sa tenue itou, beaucoup de charme et de classe. Je m'en vais de ce pas voir ce que je trouve encore sur cette femme sur le net. Un tout grand merci et une douce soirée au jardin peut-être ?. Bizzzzh

    RépondreSupprimer
  11. c'est un petit bijou qui fait partie des premiers rosiers que j'ai implanté au jardin ... aucun regret, il résiste à tout : canicule, pluie, maladies ... je l'adore ;)
    bises chère détective et belle fin de semaine à toi ...

    RépondreSupprimer
  12. Les roses iraniennes sont réputées, normal que celle ci nous séduise tous. Elle est arrivée un peu tard au jardin, lorsque les places commençaient à se faire rare, alors je me suis dis que ce serait une honte de ne pas l'avoir, du coup j'en ai mis deux ! Merci pour ton magnifique article qui m'en a appris beaucoup ! Bises et belle journée.

    RépondreSupprimer
  13. Good morning Alix,
    Thank you for the lovely post about this rose. I planted it in spring and I am longing to see the beautiful flowers later in the year.
    Have a wonderful day.

    RépondreSupprimer