Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

lundi 27 janvier 2014

En Mayenne : la roseraie de la Cour de Commer (53)

(Crédit photo : commer.mairie53.fr)








François JOYAUX collectionne les roses depuis une trentaine d'années.

Particulièrement impliqué dans la conservation et l'étude des variétés anciennes, il a réuni la totalité des roses galliques subsistant de nos jours.

Sa roseraie regroupe notamment les quelque 300 variétés de roses de France encore en culture. Un accord avec le conseil général du Val de Marne en fait depuis 1995 un conservatoire de sécurité pour les galliques de la roseraie publique de l'Haÿ. Elle a été classée "collection nationale" en 1998.

Mais cette collection privée ne se résume pas seulement aux galliques. M. Joyaux cultive environ 1300 rosiers, soit près de 800 variétés différentes.

Les rosiers arbustifs s'épanouissent en liberté dans l'herbe. Les lianes colonisent les pergolas. Les grimpants se dorent au soleil devant des murs de pierre. Dans une ambiance assez naturelle.

Sa propriété de la Cour sert d'écrin sur 2 hectares à ce fabuleux patrimoine horticole.

Une belle demeure historique aux abords d'une roseraie d'exception, mais comme il le souligne lui-même :

'' On ne restaure pas une abbaye cistercienne avec des fenêtres en plastique, il n'y a pas non plus de raison d'y planter des roses du XXIe siècle... "


Conservatoire de variétés rares
La Cour
53470 COMMER



Pour en savoir un peu plus, la suite ici et là.













Rien ne prédestinait l'ancien professeur d'histoire de l'Extrême-Orient à l'université de Paris à se consacrer au jardinage. Tout est arrivé un peu par hasard, il y a près de 30 ans. 
« Avec ma femme, nous avions une maison dans un petit village près de Chinon, en Touraine, qui datait du XVe ou XVIe siècle. Nous avons voulu planter des roses qui étaient de l'époque de la bâtisse », explique-t-il simplement. 
Un rosier, deux rosiers, trois rosiers... Au total, ce ne sont pas moins de 150 rosiers anciens qui prirent place dans son jardin. François Joyaux estime ne « pas avoir pu aller très loin, car la taille du jardin était limitée ».  
En arrivant à Commer, en 1992, le couple choisit de nouveau d'associer des roses anciennes à leur demeure, datant de la Restauration (XIXe siècle).
article dans Ouest-France 
la roseraie en 1999


photo : Rudolf
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire