Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

mercredi 23 janvier 2019

Madame Zoetmans

Dans le club très élitiste des rosiers de Damas, Madame Zoetmans se distingue comme un rosier exceptionnel.
La beauté des roses anciennes se révèle dans sa perfection avec ce rosier très florifère. 
Planté à racines nues en hiver 2016, il a poussé très vite dans mon jardin argileux et m'a offert dès le premier printemps une kyrielle de fleurs, exquisément parfumées. La floraison est précoce, début mai, les boutons ravissants se serrent par 3 ou 4, au bout de tiges souples.

Les fleurs sont d'un crème rosé par temps frais, s'estompant en blanc laiteux dès qu'un soleil généreux les éblouit.
Madame Zoetmans a été obtenue en 1830 par Marest, un pépiniériste parisien qui commercialisa de nombreuses variétés d'Alexandre Hardy, le jardinier en chef du Jardin du Luxembourg.

Damas ou gallique ? Pas évident à première vue de définir sa famille botanique car ses roses prennent typiquement l'aspect des roses galliques : une rosette plate avec les petits pétales du centre recourbés sur eux-mêmes, porté par un arbuste peu aiguillonné.
Traditionnellement, les roses galliques sont censée être rouges, roses ou pourpres donc Mme Zoetmans a été reléguée dans une autre catégorie : par défaut la famille des Damas. 

Mme Zoetmans est un rosier vigoureux mais non raide. Ses branches se courbent à terre sous le poids des roses. Le feuillage reste très sain toute l'année. Une fois défleuri, le buisson reste compact et touffu. Je le taille pour qu'il retrouve une forme érigée.
Sur la photo ci-dessous, on admire Mme Zoetmans, Damas (en haut) et Triomphe de Flore, gallique (en bas) avec leur petit œil vert. On dirait deux sœurs, n'est-ce pas ? 

2 commentaires:

  1. bonjour Alix,
    Toutes tes présentations de roses sont à mes yeux des gourmandises.
    belle journée
    Lydie

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Alix
    Il ressemble comme deux gouttes d'eau à Cuisse de nymphe émue, j'adore ces roses en forme de coupe, aux pétales petites et si pleines de charme, c'est un très joli rosier que je découvre et que je vais ajouter à ma wish list, après tout j'ai encore de nombreux espaces à aménager ;-)
    Belle et douce semaine à toi mon amie jardinière
    Bises

    RépondreSupprimer