Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

mercredi 14 juin 2017

Sweet chariot

obtenu par Ralph Moore, en 1984, aux USA.
Je recherche un joli rosier polyantha dans les tons violacés pour compléter une bordure. Ce bel américain, pas jeunot quand même, pourrait bien faire l'affaire.

Ses pompons semblent réunis en grappes. Ils ont une teinte divine. Le rosier a de qui tenir, il a pour parent le sublime 'Violette' d'Eugène Turbat, un rosier liane aux fleurs prune.

Bonheur de l'hybridation : d'un géant orléanais, est né ce bijou miniature (ou presque) bien plus facile à caser dans un petit jardin, comme le mien.

Cerise sur le chariot, Sweet chariot offre une seconde (plusieurs ?) floraison dans l'année, alors que Violette ne remonte pas.

[Pour mémoire, ne pas confondre Violette avec Violetta, un polyantha mauve, semis de Gabriel Viaud-Bruant, horticulteur poitevin]
Sweet chariot

 Violette (Turbat, 1921)

Violetta (Viaud-Bruant, 1924)
Les branches souples de Sweet chariot permettent de le cultiver en rosier pleureur ou en panier suspendu, comme sur cette image.
Je l'ai découvert dans la collection de roses polyantha, proposées par la pépinière André Eve. Ils l'ont rebaptisé Insolite. Cette appellation lui va bien mais pourquoi nommer différemment un rosier quand le nom d'origine est facilement prononçable et mémorisable ?
Si les rosiéristes renomment 'Burgundy Ice', 'Rhapsody in blue' et j'en passe, on va en perdre notre latin !
Sweet chariot alias Insolite



6 commentaires:

  1. Je l'ai commandé l'an dernier chez francia thauvin : il est minuscule, j'ai reçu un exemplaire très chétif il faut dire. J'ai découvert sa floraison cette année et son coloris m'enchante!

    RépondreSupprimer
  2. Le nom et le rosier sont tout mignons ! Il en existe un du même style, mais botanique assez peu connu mais qui évidemment ne remonte pas c'est le rosier parviflora que l'on trouve à l'ancienne pépinière de roses La Peignie, il me fait bien envie malgré sa non remontance et apparemment on peut encore l'y trouver. Il y est mentionné 0,5m x 0,5m.

    RépondreSupprimer
  3. ho mais comme il est charmant !!! je sens venir le coup de coeur à plein nez ;) mais comme je suis une nouvelle moi (pourvu que ça dure !!), je vais me montrer raisonnable et attendre de voir ce que tu en penses une fois qu'il sera implanté chez toi !!!
    bisesssss

    RépondreSupprimer
  4. Je préfère Sweet Chariot à Insolite! Mais ce coloris me fait chavirer, quel que soit le nom donné... Je le note pour "si jamais"...
    Merci!

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup aussi la couleur de ce rosier mais tout comme toi je ne comprends pas pourquoi les rosieristes changent le nom des rosiers, c'est à s'y perdre. Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  6. Superbe, j'adore ces roses aux tonalités pourpres . Ici j'ai Pajotin Chedanne.....qui n'est pas mal aussi.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer