Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

mercredi 3 septembre 2014

Sous le soleil exactement...

Le soleil réveille à nouveau de sa douce chaleur les belles du jardins. Enfin, les quelques méritantes qui veulent bien réapparaître !

Chantal Mérieux, Roseraie du Châtelet, The Fairy, Line Renaud et l'infatigable Léonard de Vinci sont à nouveau en fleurs. J'ai capté quelques portraits mais garde les photos pour les articles de cet hiver. Histoire d'égayer les futures soirées fraîches qui se profilent.

Aujourd'hui, j'avais envie de me replonger dans l'été. Le vrai été, avec un soleil qui inonde les roses de ses rayons ardents. Alors voici une petite sélection de roses et vivaces au mieux de leur forme.

Plein feu tout d'abord sur le florifère Comtesse de Ségur. Une rose Delbard à la robe très classique, sans parfum mais saine et qui remonte bien. 



Une vue de mon massif qui est le seul à profiter du soleil toute la journée. Je comble les vides en semant en place des malva moschata roses. La mauve musquée, blanche ou rose, c'est vraiment une vivace facile qui pousse vite et fait de l'effet. J'aime sa couleur juxtaposée au vert acidulé des bractées.



Cette photo ancienne me rappelle que je plantais auparavant des lys dans ce même massif. Des blancs, des roses. C'était magnifique en août. Malheureusement les bulbes ont été attaqués par de vilains insectes anéantissant tout espoir de belle floraison par la suite. Je n'ai pas réitéré l'expérience...



Zoom sur un hybride de thé au parfum de banane qui remonte bien, Elle de Meilland. Il a une couleur bicolore très changeante en fonction du temps. Au printemps, il est presque orange, à tel point que j'ai d'abord cru à une erreur d'étiquette.



Une association de valeurs sûres pour l'arrière saison : une touffe de calamintha nepeta qui sent bon la menthe avec le géranium Rozanne.



Un peu flashy ceux-là : une salicaire (lythrum salicaria)  avec un phlox maculata "Natasha", accompagnés au centre d'un polyantha. 

Ce petit rosier inconnu a une histoire. Un jour, en me promenant dans mon quartier, j'ai vu qu'un voisin avait déposé des déchets végétaux sur le trottoir. Plein de rameaux taillés de rosiers. Je me suis dit : qui ne tente rien, n'a rien...Et voilà le résultat d'une bouture surprise !



Pour terminer, une belle grappe d'un nouveau rosier au jardin. Souvenez-vous, j'en parlais ici.
Il s'agit de Pink Ghislaine de Féligonde. Ses guirlandes de petites roses apparaissent au bout de tiges légères et filiformes. Elles sont gracieuses comme celles d'un cerisier du japon. Elles me plaisent beaucoup. 



4 commentaires:

  1. Ta jolie bouture surprise (bravo !) a de bien belles couleurs et porte en elle un petit air de pomponella ! Pink ghislaine de féligonde est une merveille et chez moi elle entame sa remontée mais en présentant des fleurs d'un rose beaucoup plus pâle ...je découvre comtesse de ségur dont la robe me plaît bien :))
    bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien le rosier surprise est maintenant baptisé ! Je l'appellerai désormais Pomponella. C'est vrai qu'il ressemble à cette variété, avec ses roses en petits globes. Mais j'ai l'impression que ses fleurs ont moins de pétales. A creuser !

      Supprimer
  2. Je ne connais pas ce rosier Pink Ghislaine de Féligonde! S'il est aussi florifère que son homologue, il ira loin! C'est une création récente? Bravo pour la bouture surprise, une belle réussite! Chez nous aussi, les lys ont des petites bêtes, les criocères! dur, dur pour s'en débarrasser.. Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une obtention récente (2007) du rosiériste Fabien Ducher. Un bel hybride de multiflora qui commence à avoir du succès. Normalement, les fleurs sont plus claires. Mais le mien est planté à mi-ombre, d'où un teint plus vif !
      A bientôt.

      Supprimer