Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

dimanche 5 août 2018

Echinacées and co

On ne va pas se laisser abattre par la canicule.
Le matin, je sors faire mon tour du propriétaire. Les figuiers font un peu d'ombre. 
Mon chapeau de paille sur la tête, chaussée de lunettes de soleil, je pars à la chasse des fleurs fanées et des feuilles jaunies.
Je pars en vacances pendant les congés scolaires et le jardin demande encore plus d'attention à mon retour. 

Tout pousse très vite ici et les massifs encore jeunes me semblent, pour certains, avoir la maturité de plates-bandes créées il y a 4 ans. J'ai conçu ce jardin en une année seulement. Mon mari et moi voulions tout de suite un décor fourni. Des centaines et des centaines de plantes ont trouvé leur place.

Je savoure cette année le résultat de tout cet investissement. Un labeur au résultat bien fragile cependant. Le thermomètre a atteint les 38 degrés hier, 37 aujourd'hui, à l'ombre... On se dit que le bonheur d'un jardin en forme s'évapore bien vite, si on manque de vigilance.

Quelques rosiers remontent. Les échinacées sont fleuries, j'ai trouvé de nouvelles variétés en jardineries. Les lavandes et les gauras sont au top. Je rêve déjà aux remaniements d'automne pour continuer cette belle odyssée, à la fraîche...


Echinacea 'Minibelle' et 'Evening glow'

Perpetually Yours
deuxième floraison de la saison 


Echinacea 'Green Twister'

Echinacea purpurea

Odile Masquelier
deuxième floraison 


Manuel Canovas
deuxième floraison 

Odile Masquelier


Bossa Nova


Baby Faurax


Dans un prochain article, je vous parlerai un peu plus de mes roses abricotées.
Car contrairement à la mosaïque réalisée ci-dessus, je n'ai pas assemblé les fleurs roses et les fleurs coloris jaune abricot, au même endroit du jardin. L'alliance est sympa le temps d'une photo, c'est lumineux et tonique mais je n'ai pas osé me lancer, à ce point, dans cette aventure chromatique...

14 commentaires:

  1. Ce qu'il est beau cet Odile Masquelier ! Nous avons les mêmes hésitations sur les mariages de couleurs apparemment. Je ne mélange pas les roses et jaunes ou abricots car beaucoup des roses plutôt jaunes ont des coloris changeant, idem pour les abricots, et certaines associations si jolies pendant un moment peuvent se révéler nettement moins enthousiasmantes à d'autres. De plus certains jaunes ou dorés fanent en rose ce qui modifie les compositions de couleurs. Tes échinacées sont très beaux. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien résumé la situation. Les mariages de couleurs ne sont pas forcément beaux dans la durée. Odile Masquelier a justement un coloris très changeant. Sa fleur est belle en fin d'épanouissement quand elle pâlit. Je crois qu'elle a des 'origines anglaises' car son parfum embaume la myrrhe, comme les obtentions David Austin.
      Bises Florence

      Supprimer
  2. Je rejoins Florence, Odile est d'une magnificence, superbe rosier que je découvre (encore) grace à toi
    J'avais bossa nova dans mon ancien jardin, tout comme Larissa je les regrette tous les deux tant ils étaient florifères, je crois qu'un jour ils vont tous deux rejoindre mon jardin mais ça sera à l'automne pour qu'ils aient le temps de s'installer avant l'été, si toutefois nous n'avons pas un second été catastrophe comme celui que nous avons en ce moment, bon cela dit nous avons eu quelques mauvaises surprises ces dernières années alors plus rien ne me surprend, comme toi je crains de perdre mes végétaux plantés ces derniers mois et encore jeunes pour supporter ce feu d'enfer qu'est devenu la météo...
    La fraicheur et la pluie sont annoncées, ouf, il était temps, je crois que je vais danser nue sous la pluie pour remercier le dieu des eaux ;-) pourvu qu'il pleuve des hallebardes, des trombes, des torrents, je suis preneuse...
    Gros bisous et bonne soirée mon amie jardinière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'an dernier, j'ai perdu des clématites, une santoline et une lavande. Rien de dramatique mais j'essaye de limiter les dégâts. Je ne m'absente pas plus d'une semaine, trop de risques sinon. Le dilemme, c'est quand il y a restriction d'eau. Donc vivement le déluge, on n'en peut plus !
      Bises

      Supprimer
  3. Je n'en reviens pas de toutes ces floraisons dans un jardin du sud .Surtout les échinacéas qui demandent malgré tout une belle fraicheur au pied .Ton cocktail de roses m’enivre et me fait r^ver. J'avais un massif dédié aux roses abricotées et puis , dans un autre beaucoup plus long , j'ai_ tenté de faire un dégradé en partant du rose pastel et blanc sur la gauche , virant vers des tons abricotés et plus soutenus sur la droite. J'aime bien le résultat noyé dans des vivaces et arbustes . Avec la canicule beaucoup de roses sont en mode repos chez nous. Comme beaucoup, on attend la pluie ! Bises Alix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après ces derniers jours de chaleur intense, le jardin fait grise mine, tu sais. Je n'ai pas arrosé, pensant que les orages s'en chargeront. Il y a bien des nuages mais aucune pluie prévue. Je vais arroser...
      Toujours des roses au jardin mais par petites touches, du jaune et du blanc en ce jour.
      J'arrose individuellement les échinacées, bien moins résistantes à la sécheresse que les rosiers.
      Intéressante ton idée de massif en dégradé de couleurs pour une transition en douceur.
      Bises

      Supprimer
  4. Quelle chance que tout soit fleuri ! probablement plus d'ombre dans ton jardin que le mien.
    The Faun demande beaucoup d'eau chez moi, pendant deux ans il ne donnait pas grand chose jusqu'à ce que je comprenne qu'il fallait beaucoup l'arroser, cette année il a non seulement fleuri mais aussi grandi.
    Les roses sont belles avec cette chaleur et les feuillages en bonne forme.
    Allez la pluie est de retour, c'est parfait pour tout le monde, enfin.....
    Belle fin de semaine Alix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jardin marque une pause tout de même. J'ai coupé à ras certaines vivaces pour qu'elles se refassent une santé. Comme je te l'ai dit, je garde le moral. Les températures sont toujours très élevées dans le Midi de la France, dès juin, donc j'ai l'habitude. Je n'ai pas un grand jardin donc je peux l'entretenir et l'arroser sans trop de peine.
      Restons stoïques, il faut que saison passe. Les plantes s'adaptent. Les meilleures restent. Je ne force pas la nature mais la soutiens !
      A bientôt

      Supprimer
  5. Oh qu'il est beau ton jardin ! Le mien est complètement cuit. Et puis tes échinacées sont superbes, les miennes ont toutes été mangées par les escargots au début du printemps. Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lulu ! Je vais peut-être les revoir les escargots car à la minute où je te réponds, un gros orage éclate sur le jardin. Enfin la pluie, attendue depuis si longtemps...
      Bonne soirée à toi aussi

      Supprimer
  6. Ne pas forcer la nature mais la soutenir, tu as tout bon Alix. J'admir ce Perpetual Yours que je découvre où l'as-tu donc déniché ? Odile Masquelier quel splendide rosier et ton Baby Faurax est bien prometteur. J'avais la même échinacée Green Twister mais les rabbits l'ont déterrée pendant mon absence de deux semaines ainsi que d'autres plantounes. Il pleut depuis hier soir yessss ! Apparemment point trop de dégâts. Les jeunes rosiers mêmes les deux plantés dans une poche de schiste ont résisté quel soulagement. Deux anglais restent à planter je les garde en pot jusqu'à l'automne, à l'abri d'une remise en pierre durant mon évasion,je viens de les sortir prendre cette pluie bénéfique.Je ne sais comment tu supportes ces intenses chaleurs du Sud après la Normandie, tu es très résistante toi aussi !! Plein de bizzzzzh crachines pour t'abreuver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si mes souvenirs sont bons, j'ai déniché ce rosier anglais Perpetually Yours dans un...supermarché Leclerc ! Je l'aime bien, il est facile à vivre. C'est un sarmenteux pas très haut, 1m70, aux branches fines et épineuses. Il remonte bien.
      J'ai enfin eu de la pluie. Le jardin n'est pas hyper fleuri bien sûr mais je trouve qu'il a une allure sympathique avec quelques touches de couleur, par ci par là. Lui comme moi, on arrive à s'en sortir !
      Bises

      Supprimer
  7. Bonjour Alix,

    Je découvre ton blog avec beaucoup de plaisir. Quelle collection, que de fleurs à découvrir ! Les roses, décidément, ne cesseront jamais d'attiser la passion.

    J'aime les échinacées. Elles ont une façon inimitable de courber leurs fleurons en arrière, comme si elles avaient une sorte de pudeur. Elles donnent leur pleine grâce dans les pastels, mais savent aussi donner de vives touches de couleurs aux massifs.

    J'attends avec impatience ton article sur les roses abricotées. Je les ai longtemps boudées et découvre aujourd'hui leur charme, notamment chez les anglaises.

    À bientôt !
    Geontran.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Geontran et merci de ton passage.
      Je vais explorer ton blog à mon tour. Le plaisir de l'écriture semble aussi être pour toi un passe-temps favori.
      J'ai parlé de roses abricotées dans mon article 'massif de neige et de feu'.
      Bonne lecture !

      Supprimer