Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

mercredi 22 novembre 2017

Des amours de chrysanthèmes

Depuis longtemps, je rêve de cultiver des chrysanthèmes et jusqu'à présent aucun n'avait rejoint mes roses au jardin. J'avais bien essayé de conserver des chrysanthèmes "de cimetière", achetés à la Toussaint mais les essais furent successivement de cuisants échecs !
Une amie jardinière ayant réussi à garder les siens, sans leur prodiguer de soins particuliers, et comme je suis à la fois têtue et persévérante, je tente à nouveau l'aventure cet automne.
Je n'y connais rien en chrysanthème et ce sont des coups de cœur en jardineries qui ont guidé mes pas.

Pas de grand risque financier avec cette potée à 2.99 € qui m'attendait chez Gamm Vert. Un subtil camaïeu de rose pâle et de blanc illumine ce chrysanthème de fleuriste, sans nom. Il est actuellement toujours en fleurs et apporte une touche claire, repérable de loin. J'aime beaucoup les boutons et les cœurs jaune doux.

Je vais peut-être avoir plus de chance en plantant celui-ci. Toujours à la jardinerie Gamm Vert, mais au rayon plantes vivaces, j'ai littéralement sauté sur les 3 godets (2.99 € pièce) qui restaient de ce chrysanthème à pompons. Lui est parfaitement identifié.
Il s'agit du Dendranthema 'Cool igloo'. La couleur de ses fleurs est fantastique, plus claire que sur l'image de présentation. Un délicieux vieux rose, à tomber.  La fiche des godets indique qu'il atteindra une hauteur de 60 cm et qu'il est moyennement rustique.


chrysanthème vivace 'Cool igloo'
Mon dernier achat (4.75 €) provient de chez Jardiland. Il s'agit encore d'un chrysanthème non dénommé. La plante est de petite taille avec des fleurs au ton pourpre. Il pourrait s'agir de la variété 'Smockey purple'.

A ce jour, nous avons eu de petites gelées nocturnes mais ce petit monde se porte bien. Les feuillages sont indemnes. Pour favoriser l'enracinement, j'ai coupé les boutons en formation et supprimé quelques fleurs. En journée, les températures remontent bien, 19-20 degrés attendus cette semaine, de quoi profiter encore du spectacle. 
Pour finir, je joins à ce post un article pratique fort utile, dont la lecture va me permettre de sauver mes chrysanthèmes. Enfin, j'espère...
 La culture des chrysanthèmes rustiques, avec des conseils de Larry Hodgson
Le chrysanthème des jardins se cultive, à la base, de la même manière que la plupart des autres vivaces rustiques, mais il y a certaines particularités qu’il vaut mieux retenir.
Plantation: Idéalement, vous achèterez et planterez votre chrysanthème des jardins au printemps. Cela lui donnera le temps de bien s’enraciner avant la floraison. Si vous le plantez à l’automne, quand il est en pleine floraison, il mettra ses énergies dans la production de fleurs et de semences plutôt que dans l’établissement d’un solide système racinaire qui lui aurait permis de survivre à l’hiver. Ainsi, même un chrysanthème théoriquement bien rustique risque de mourir l’hiver si on le plante à l’automne.
Si vous devez le planter à l’automne, supprimez les fleurs à l’achat. Cela stimulera l’enracinement et augmentera ses chances de survie, mais l’ajout d’un bon paillis de feuilles mortes déchiquetées est toujours recommandé.
Exposition: Il préfère le plein soleil, devenant un peu clairsemé même sous un léger ombrage.


Sol: Tout sol de jardin convient, mais il préfère un sol légèrement acide, riche et bien drainé. 
Fertilisation: Ajoutez régulièrement du compost ou un engrais biologique tout usage: c’est une plante plutôt gourmande.
Arrosage: Ses racines étant peu profondes, il ne tolérera pas une sécheresse prolongée. Arrosez abondamment quand le sol est sec au toucher.
Multiplication: Division au printemps ou bouturage au début de l’été. Les semences germent facilement, mais ne sont pas fidèles au type.
Taille: Autrefois la consigne était de rabattre les chrysanthèmes de moitié à la fin de juin pour produire des plantes aux tiges plus solides, mais les variétés hybrides actuelles ont des tiges solides et aucune taille estivale n’est nécessaire. On peut toutefois supprimer les tiges mortes au printemps en les coupant à la base. Ne taillez jamais un chrysanthème à l’automne au risque de le perdre !


chrysanthemum morifolium 'Oriental night'
Insectes et maladies: En général, le chrysanthème est peu sujet aux maladies et aux insectes, mais évitez d’arroser le feuillage pour prévenir les maladies foliaires. La mineuse du chrysanthème peut tracer des marques sinueuses dans son feuillage: supprimez tout simplement les feuilles infestées si elles vous dérangent.
Protection hivernale: Pour les variétés rustiques, les tiges encore debout à l’automne attrapent les feuilles mortes et la neige, ce qui constitue une excellente protection hivernale. Les variétés hors zone profiteraient toutefois d’un paillis protecteur épais.
Pour prolonger leur vie: La consigne pour le chrysanthème des jardins a toujours été de le diviser aux 2 ou 3 ans, car autrement il est de courte vie. Cependant, les variétés rustiques semblent avoir hérité, en même temps que des gènes de bonnes rusticité, des gènes de bonne longévité. Normalement ils pousseront et fleuriront pendant 10 ans et plus sans s’affaiblir.

chrysanthemum 'Gompie pink'

6 commentaires:

  1. Héhé! j'ai la même idée fixe avec les chrysanthèmes! Et ça a marché: une de celles plantées l'automne dernier a fleuri cette année, sans nom c'est une à grosse fleurs d'un ton rose/mauve passé, les fleurs sont si grosses que l'unique tige s'écroule!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'incites encore plus à persévérer, si cela a réussi chez toi.
      Auparavant j'avais une terre très calcaire et j'avais rasé les pieds aux premières gelées.
      Tout faux ! Je croise les doigts pour cet hiver.

      Supprimer
  2. Coucou Alix
    Pour ma part j'ai une préférence pour les petits pompons et même si je les considère comme les fleurs de cimetière je me suis souvent interrogée sur la venue d'un ou deux exemplaires au jardin
    tu vas me faire reconsidérer la question, une bonne idée maintenant que j'ai la place
    Passe une très belle fin de semaine
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu que tu avais un terrain de rêve à présent. Tu vas pouvoir t'éclater et planter plein de chrysanthèmes alors ! Et des rosiers sans doute aussi... 😉
      Je file sur ton blog pour suivre tes nouvelles aventures.
      Bises

      Supprimer
  3. J'avoue que je détestais les chrysanthèmes mais la vue de certains sur des blogs comme "Empereur de Chine" m'ont fait changer d'avis.Mon problème étant de trouver assez de soleil pour qu'ils ne s'effondrent pas.La taille des arbres cet automne va peut être me permettre d'introduire d'autres variétés.As tu remarqué si le feuillage de tes variétés rougissait à l’automne car c'est le cas pour "Empereur" et du coup , double attractivité. Bises Alix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Empereur de Chine' est effectivement magnifique. J'aimerais l'avoir au jardin. C'est un chrysanthemum indicum. Peut-être est-ce cette variété qui rougit à l'automne ?
      Les miens ont toujours des feuilles bien vertes et des fleurs, les -2 degrés n'ont pas eu d'impact sur eux alors que les feuillages de mon basilic vivace et dahlia sont cuits !
      A creuser pour savoir Quelles sont vraiment les variétés vivaces et intéressantes au jardin.
      Bises Maryse

      Supprimer