Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

dimanche 15 décembre 2019

Un nouveau livre sur les roses de "La Bonne Maison"

Odile Masquelier, grande amoureuse des roses anciennes, reprend la plume et nous concocte pour 2020 un nouveau livre, sous forme de chroniques manifestement. Je ne l'ai pas encore entre les mains puisqu'il est actuellement en pré-commande et sera disponible au début de l'année, le 8 janvier. 
Il s'agira a priori d'un petit guide de poche de 240 pages. J'espère qu'elle va nous raconter sa vie de jardinière et de rosomane, une vie déjà bien remplie, riche d'expériences. 
7,90 € - Editions Arthaud, 2020

Odile lève déjà un peu le voile : 
« Les rosiers grimpants ou sarmenteux, plantés au début sans plan établi, suivant mes trouvailles plutôt rares et laborieuses, devaient se fondre dans des camaïeux de couleur : crème, rose frais, jaune tendre, rose abricoté, avec un ou deux prune au milieu pour réveiller le tout. À plusieurs reprises, des erreurs d'étiquette ou un port trop raide m'obligèrent à en déménager. Ainsi "Alister Stella Gray" s'avéra au bout de deux ans n'être qu'un imposteur d'un jaune criard ; pire, il ne sentait rien. À l'automne suivant l'inconnu disparaissait. » 
Son éditeur poursuit : Découvrez une sélection des 800 variétés de roses cultivées dans le jardin de La Bonne Maison, en suivant les pas d'Odile Masquelier : grande spécialiste, elle nous entraîne à la découverte du paradis raffiné et inventif qu'elle leur a consacré, dressant plusieurs pergolas de roses aux couleurs tendres, mêlant les rosiers aux vivaces, faisant ployer de vieux fruitiers sous de gigantesques rosiers lianes... 

Ajoutons que le jardin de La Bonne Maison, situé sur les hauteurs de Lyon, est un grand jardin de 9500 m² comportant 65 arceaux qui croulent sous les roses. Caché derrière de hauts murs, il peut se visiter du 1er Mars aux gelées (sauf une pause estivale en Juillet-Août), tant sa richesse botanique retient l’intérêt du visiteur au fil des saisons.


Depuis 50 ans, « La Bonne Maison » (clin d’œil à la Malmaison de Joséphine) participe à la sauvegarde et à la recherche des roses anciennes. Elles éclosent dès Mars pour les botaniques. Les roses de Perse et de Chine fleurissent elles, jusqu'à l’hiver, quand les cynorrhodons continuent d’apporter leurs couleurs tout en nourrissant les oiseaux.
Les roses sont  entourées de « plantes compagnes » qui constituent de splendides collections de bulbes, iris, pivoines, hostas, hémérocalles, hydrangeas, arbustes à fleurs et à fruits…qui renouvellent l’espace au fil des saisons.
En attendant de lire ces nouvelles confidences, nous pouvons toujours nous replonger dans le très beau livre paru en 2001, où elle contait déjà la genèse de son jardin.
...et visionner les reportages :




La Bonne Maison 
Mme Odile Masquelier
101 chemin de Fontanières
69350 LA MULATIERE


Sources:
www.beauxjardinsetpotagers.fr/labonnemaison
www.labonnemaison.org